Chantiers navals de Saint-Nazaire… 100% Français !

Acté mercredi 11 juillet, l’Agence des Participations de l’État a acquis, depuis 2008, les parts détenues par le Sud-Coréen STX Offshore & Shuipbuilding. Ces 66.66% s’ajoutent aux 33.34% que l’APE possédait déjà.

Mais l’Etat ne restera pas à 100% au capital de STX France et va recéder prochainement 50% de ses parts au groupe italien Fincantieri, et environ 16 % à Naval Group, aux salariés et à une vingtaine d’entreprises sous-traitantes réunies au sein d’une société commune, COFIPME.

Ces trois nouveaux petits actionnaires devraient respectivement prendre autour de 11.7%, 2.4% et 1.6%. Il est possible que la participation salariale soit légèrement augmentée. La CFDT se félicite :

« L’appel à souscription a rencontré un grand succès, 57% du personnel a répondu favorablement à l’opportunité de devenir actionnaire, cela montre qu’ils ont confiance en leur entreprise ».

Saint-Nazaire deviendra « Chantiers de l’Atlantique ».

Question : combien de temps la nationalisation temporaire va-t-elle durer ?

Le 14 juin dernier, Bruno Lemaire a affirmé sa volonté d’aboutir à la mise en œuvre rapide de l’accord de cession de 50% des parts au groupe italien Fincantieri pour un montant de 59.7 millions d’euros.

Mais cela ne devrait pas se faire avant l’automne. Raison invoquée : l’attente du feu vert des autorités européennes de la concurrence ainsi que l’avis de commissions indépendantes en France et en Allemagne.

Un délai qui permettra au gouvernement français de se donner un peu plus de temps pour renifler l’évolution de la situation politique et financière de l’Italie ainsi que l’avancée, ou non, du projet d’alliance dans le naval militaire entre Fincantieri et Naval Group.

Projet qui se révèle finalement un peu plus complexe que prévu !

Quoi qu’il en soit, après plusieurs années d’incertitude et de craintes, la France vient d’atteindre ce qui constituait ces derniers mois son objectif prioritaire : sortir les Coréens de Saint-Nazaire et prendre le contrôle du chantier. Ce qui lui permet maintenant d’avoir les coudées franches pour gérer au mieux les intérêts et l’avenir de l’entreprise…

L’opportunité d’y voir la construction des futurs navires de la Royale ?

2 commentaires sur Chantiers navals de Saint-Nazaire… 100% Français !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
France : Le salafisme… Bientôt considéré comme une secte ? 4° partie…

Pour lutter contre le salafisme,  M. Bernard CAZEAU, présentait Lundi 9 juillet, le rapport de la commission d'enquête sénatoriale sur l'évolution de la menace...

Fermer