Chômage: les dégâts du « ça va mieux! »

Temps de lecture : 2 minutes

Cet article a été lu 3173 fois

Tiens! le chômage est reparti à la hausse au mois d’août. Et pas mollement. Sur un an, le chômage n’aura finalement baissé que de 0,3%. Autrement dit, le chômage a stagné, en France, cette année. Voilà qui ne fait pas les affaires de François Hollande!

La stagnation du chômage est-elle surprenante?

En soi, la stagnation du chômage en France sur un an n’est guère étonnante, dans la mesure où la France n’a pratiqué aucune réforme d’ampleur qui justifierait une amélioration du marché de l’emploi. Certains évoqueront cette loi à l’eau de rose, largement affadie par sa CFDétisation, qu’est la loi Travail, mais elle n’est pas encore complètement entrée en vigueur (et modifie trop peu l’état du droit pour avoir e moindre effet à long terme).

Pour le reste, tous les indicateurs économiques, largement évoqués sur ce site, ont montré que la stagnation économique au deuxième trimestre 2016 s’est accompagnée d’un recul de l’activité économique réelle, dont une baisse des marges des entreprises, qui n’annonçait rien de bon.

La hausse record du chômage en août n’infirme aucun de ces indicateurs, donc, et ne surprend pas vraiment.

Le faux argument du terrorisme

Pour expliquer cette hausse, la ministre du travail invoque l’argument bidon des attentats au mois de juillet. Cette explication ne tient évidemment pas. Les anticipations des entreprises sur le marché ont été beaucoup plus impactées par la mauvaise conjoncture, et probablement par les effets en cascade du Brexit, que par la situation sécuritaire.

Pour le reste, le gouvernement ferait bien d’interroger les chiffres donnés par Bercy sur la macro-économie française depuis 2012 pour comprendre que sa politique fiscale a produit un contre-cycle économique extrêmement négatif. L’absence de réforme de l’Etat depuis cette date constitue une puissante saignée sur les forces vives du pays, dont la montée du chômage est l’une des plus belles manifestations.

Le dégât du “ça va mieux”

Face à ces fondamentaux toxiques, François Hollande n’a pas été très inspiré, une fois de plus, de déclarer le 14 juillet que “ça va mieux”. François Hollande a encore manqué une occasion de se taire. Il aurait voulu, à l’approche de la primaire socialiste, donné une preuve de sa déconnection et de sa méconnaissance de l’état réel du pays, il ne s’y serait pas pris autrement.

Mais, comme il dit lui-même, il n’a pas de chance. Malgré un plan de formation de 500.000 chômeurs, le marché de l’emploi est atone. Quand ça veut pas, ça veut pas!

print

A propos Éric Verhaeghe 148 Articles
Fondateur de Tripalio, auteur.
Contact: Twitter

2 Trackbacks & Pingbacks

  1. Le chômage dans le sud de l'Europe bat des records - Décider et Entreprendre
  2. La moitié du commerce européen se fait par la mer - Décider et Entreprendre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
3,7% des petits Européens apprennent le français

Eurostat célèbre cette année la Journée européenne des langues du 26 septembre par une publication sur l’apprentissage des langues étrangères...

Fermer