CHU de Caen: des externalisations qui passent mal

On lira avec intérêt les tracts syndicaux qui entourent l’externalisation de certains services au CHU de Caen.

Les agents ASH de bio-nettoyage du CHU de Caen se sont à nouveau mobilisés contre la décision d’externaliser partiellement la fonction de bio-nettoyage de 5 services.
Une centaine d’agents se sont rassemblés à l’appel des syndicats SUD CGT et UNSA à 10h 00 et sont allés interpeller le directeur général en interrompant la séance du Comité Technique d’Etablissement.

Ils ont dénoncé la méthode, aucune concertation avec les instances. La direction a déjà signé le contrat évalué le nombre de postes concernés (47) :
– 20 seraient maintenus
– 20 reclassés
– Les contractuels à durée déterminée non renouvelés au 28 février.

Le directeur général s’est justifié en indiquant qu’il devait faire des économies, compte tenu de la baisse de 1.5% des tarifs en 2017 (les sommes allouées par le gouvernement pour rémunérer l’activité du CHU)ainsi que la revalorisation des salaires accordée aux fonctionnaires pour 2017. Il a tenu aussi à préciser que rien n’était reproché aux ASH concernant la qualité de leur travail.
Interrogé sur la poursuite de l’externalisation du bio-nettoyage, il a tenté de calmer le jeu, indiquant par courrier adressé à l’ensemble des ASH que ce projet ne concernant que 5 services.
Il avait auparavant indiqué que l’externalisation des laboratoires intervenue en septembre dernier n’était qu’une première étape, et que ce projet était la 2ème. Sollicité sur la suite, Il est resté muet sur une éventuelle troisième étape.

Ne reculant devant rien, la direction a proposé de favoriser le recrutement des ASH contractuelles par l’entreprise de nettoyage qui prendrait le marché. (Sans préciser à quelle quotité de travail 30%, 50% ?)
De les recruter en priorité sur les postes qui deviendraient vacants…

UNSA, SUD et CGT ont dénoncé :
– la privatisation qui développe la précarité des salariés des entreprises de nettoyage, sous-payés, avec des contrats à temps partiel imposés, et qui voient leurs conditions de travail se dégrader au fur et à mesures du renouvellement des contrats tirés vers le bas par la concurrence.
– La dégradation du service public
– Les décisions prises sans consultation des instances.

D’ores et déjà, des actions sont envisagées pour la semaine prochaine.

print

1 commentaire sur CHU de Caen: des externalisations qui passent mal

  1. Le GHT Normandie-centre sous l’hégémonie du CHU de Caen ??? ça fait peur… Citoyens réveillez vous ! regardez où la Politique nous mène. La Santé a besoin d’une réforme, mais pas dans le sens de l’économie. Seriez vous prêts à mettre un peu plus cher pour maintenir une santé universelle, juste et qui ne rende pas ses personnels malades ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Montluçon: grève au service de chirurgie

Le service chirurgie de l'hôpital de Montluçon est l'objet d'un mouvement de grève. Voici l'article de presse qui en présente...

Fermer