Commerce extérieur : les PME européennes creusent le déficit commercial

Europe

Le dernier rapport d'Eurostat met en lumière l'importance économique grandissante des PME dans l'Union Européenne. Mais il démontre aussi une balance commerciale toujours plus déséquilibrée !

On ne nous le répétera jamais assez : les PME sont le moteur économique de la France mais aussi de l'Union Européenne. Seulement, entre le rapport de l'INSEE qui tend à dire que l'on surestime cette importance, et le dernier rapport d'Eurostat, on ne sait qui dit vrai. 

Les PME dans l'UE génèrent la moitié du commerce de biens intra-UE

L'agence européenne de statistiques affirme que 98% des entreprises échangeant des biens au sein de l'UE sont des PME voire des micro-entreprises (70%). Autrement dit, l'heure est aux réjouissances avec une conjoncture positive qui favorise l'import-export et la création de richesses.

Ce rapport détaille ensuite que les PME sont responsables de la moitié de la valeur du commerce intra-UE de biens. En clair, elles représentent 51% des importations et 45% des exportations intra-UE. Seulement, ce rapport met aussi en lumière une conséquence moins sympathique de cette situation. 

La balance commerciale européenne ne cesse de pencher 

Dans cinq Etats membres, les PME génèrent plus des deux tiers de la valeur totale des exportations de bien intra-UE. On retrouve Chypre (88%), la Lettonie (81%) et la Belgique (70%). La France est bonne dernière puisque l'on observe que les PME ne génèrent qu'un peu plus de 20% de la valeur totale. Pour ce qui est des importations, la Lettonie (85%), Chypre (82%) et l'Estonie (79%) se partagent le trio de tête tandis que la France se retrouve une nouvelle fois lanterne rouge, générant un peu plus de 30% des importations.

Avec ces chiffres, il est alors possible de faire un constat tout simple mais au combien révélateur, qu'Eurostat ne fait pas : ces deux derniers tableaux viennent confirmer une conjoncture plus que défavorable. Tous les pays de l'Europe importent plus qu'ils n'exportent. En France, le constat est très clair puisque le déficit commercial est passé de 48,1 milliards d'euros en 2016 à 63 milliards d'euros en 2017 ! Il a été montré que le tissu industriel n'est pas assez compétitif face à nos voisins européens. Seulement, ce constat peut se généraliser à tous les membres de la zone euro.

De ce fait, c'est une remise en cause totale du système commercial européen que les eurosceptiques pourront formuler. Et alors qu'Emmanuel Macron demandait une pause dans la négociation commerciale entre l'Europe et l'Amérique Latine pour enfin tirer profit des opportunités en place, il sera difficile de leur donner tort. 

Les PME dans l'Union européenne génèrent la moitié du commerce intra-UE de biens, avec un poids légèrement plus élevé dans les importations

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Comment les SCOP gèrent leurs “ressources” humaines

Les SCOP (sociétés coopératives et participatives) sont des sociétés sous statut SARL, SA ou SAS, qui adoptent volontairement un statut...

Fermer