La courbe effrayante, par Simone Wapler

Cet article provient du site La Chronique Agora.

L’endettement mondial est tel qu’il est impossible que les dettes soient honorées. Nous nous dirigeons donc vers un jubilé ou l’hyperinflation.

Lorsque j’ai publié Pourquoi la France va faire faillite (*), en 2012, je n’avais pas imaginé une chose qui ralentirait cette issue fatale : les taux d’intérêt nuls ou négatifs.

Je pense que quiconque aurait écrit en 2012 que les taux d’intérêt pouvaient devenir négatifs aurait été interné en asile psychiatrique.

Evidemment, entre 2012 et maintenant, la situation des finances publiques de la France ne s’est pas améliorée, elle n’a fait que se dégrader. L’Etat contrôle 57% de l’économie de notre pays et l’Etat n’est pas un bon gestionnaire. S’il faut vous en convaincre encore, je vous renvoie sur l’article d’Eric Verhaeghe concernant la SNCF.

Ce sont les manoeuvres de la Banque centrale européenne qui ont protégé les gouvernements Sarkozy et Hollande de la faillite et nous ont conduit à ceci :

-1- Rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans

Article écrit par Simone Wapler pour La Chronique Agora.

Pour plus d’informations, cliquez ici.

-2- Dette de la France

Pendant que la dette publique gonflait, les taux d’intérêt baissaient.

 Les épargnants se faisaient plumer mais l’Etat pouvait continuer à vivre sur un grand train (je ne parle pas que de la SNCF, évidemment).

Notez bien, cher lecteur, qu’à taux zéro, la dette peut être infinie ! En gros, l’endettement public de la France correspond à 96% de son économie. L’endettement privé à 234%. Le tout fait donc 330%. 

Supposons que les taux d’intérêt à 10 ans reviennent à 3%, comme en 2012. Il faut prélever 9,9% au PIB pour rembourser le stock de dette. C’est évidemment impossible sans causer une effrayante dépression. Notre croissance qui fait glousser d’aise les commentateurs est de 2,4%. 

Pourtant, la situation de la France n’est pas exceptionnelle, elle est même « normale ». Voici la courbe qui devrait effrayer le monde… s’il n’était pas anesthésié par la fausse monnaie. 

Comme vous le verrez sur ce graphique, le poids de la dette publique et privée dans le monde pèse trois fois le PIB mondial.

Dans l’ensemble du monde, la dette a grossi sans aucun rapport avec l’économie qui la soutient. Il est impensable de la rembourser avec des intérêts à des niveaux normaux sans prélever 10% du PIB. 

Il y a donc deux solutions : 

_Le jubilé, l’effacement des dettes 

_L’hyperinflation 

Si les banquiers centraux laissent monter les taux longs, nous aurons droit au jubilé présidé par le FMI. S’ils reprennent les expérimentations monétaires, nous aurons droit à l’hyperinflation. [NDLR : Dans les deux cas, cela signifie la destruction de votre épargne si vous n’avez pas pris ces quelques précautions.]

1 commentaire sur La courbe effrayante, par Simone Wapler

  1. Pour le détail , relisons ces ouvrages de référence que m’avait fait découvrir cet éminent membre du conseil d’administration des Belles Lettres :
    https://www.lesbelleslettres.com/livre/1148-l-ineluctable-faillite-de-l-economie-americaine
    https://www.lesbelleslettres.com/livre/1469-le-nouvel-empire-des-dettes
    https://www.lesbelleslettres.com/livre/970-hormegeddon
    A présent , il faudrait faire rédiger par Laurence J. Kotlikoff et Dominique Strauss-Kahn un ouvrage de synthèse , autour de la Russie et de la Chine ( http://wengu.tartarie.com/wg/wengu.php?l=36ji&lang=fr )
    Avec 350 billions ( soit 350.000 milliards ) de $ de dettes , tout l’or évaporé de Fort Knox , les USA ne sont plus qu’un tigre de papier ; quand le $ aura perdu 98 % de sa valeur , on aura le rouble-or et le yuan-or . La seule incertitude réside dans la technologie américaine , elle dépasse l’imagination .
    A votre disposition pour en débattre , nous sommes dans le couloir d’avalanche .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Le fail du jour : un homme jette son ordinateur contenant 90 millions de dollars en Bitcoins

Une succession d'inattentions et c'est une toute une fortune qui a disparue. James Howells en a fait l'amère expérience après...

Fermer