Le coût mystérieux des opérations extérieures

Temps de lecture : 1 minute

Cet article a été lu 755 fois

La Cour des Comptes publie un rapport sur les opérations extérieures de la France.

Le coût croissant des opérations extérieures

La Cour constate que les opérations extérieures (Opex) militaires menées par la France à l’étranger (au nombre de 25, sur neuf théâtres d’opération principaux, entre 2012 et 2015) représentent un coût croissant, qui n’est pas intégralement inscrit en loi de finances initiale et qui est mal évalué. Demandée par la commission des finances du Sénat, en application de l’article 58-2° de la loi organique relative aux lois de finances, cette enquête montre également que les Opex représentent un poids important dans l’engagement opérationnel des armées et des directions de soutien, ce qui limite la préparation opérationnelle des forces et fait apparaître les fragilités et les lacunes du soutien des forces projetées.
La Cour formule huit recommandations.

100.000€ par soldat par an

Les dépenses supplémentaires relatives à l’emploi des forces en opération extérieure, dénommés surcoûts par le ministère de la défense, ont représenté, au cours des trois derniers exercices, plus de 1,1 Md€ chaque année, alors qu’elles s’établissaient à un niveau voisin de 850 M€ au début de la décennie. Cette évolution reflète l’intensification des opérations extérieures menées par la France ces dernières années. In fine, le coût unitaire, par militaire projeté, d’une opération extérieure a plus que doublé depuis une décennie, pour atteindre plus de 100 000 € par soldat déployé par an.

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Macron assumera-t-il son bonapartisme?

Article écrit pour Atlantico. Tiens! Emmanuel Macron déclare sa candidature, avec une interrogation majeure sur son angle d'attaque: assumera-t-il ou...

Fermer