Cryptomonnaies : des portefeuilles inactifs pendant 4 ans ont transférés 111 000 Bitcoins soit 800 millions de dollars

Après 4 ans d’inactivité, un portefeuille détenant plusieurs centaines de milliers de Bitcoin a commencé à discrètement transférer ses fonds. Le but de l’opération n’est pas connu pour le moment. De même que le détenteur du portefeuille. Mais une telle opération pourrait avoir de graves conséquences.

via GIPHY

On les appelle les Baleines, ces mille investisseurs qui ont acheté près de 40% des Bitcoins mis en circulation. Ces investisseurs font planer une peur bien fondée sur tous les acteurs des marchés des cryptomonnaies. Et pour cause, si un seul d’entre eux décidait de vendre la totalité de ses actifs, estimé à plusieurs millions de dollars, le marché pourrait être totalement déstabilisé.

Il est aussi impossible de savoir qui se cache derrière ces mystérieux portefeuilles puisque les cryptomonnaies restent encore anonyme. Il n’est pas non plus impossible de voir une action coordonnée entre ces géants des cryptomonnaies. 

Début septembre, on apprenait que l’une de ces baleines avait transféré la totalité de ses Bitcoins vers plusieurs autres portefeuilles. Une action discrète dont le but n’est encore pas connu.

110 000 Bitcoins transférés après 4 ans d’inactivité

D’après le site Presse-Citron, « 14% des 800 millions de dollars du wallet en question qui ont récemment été transférés vers les plateformes d’échanges de crypto-monnaies Bitfinex, Binance et Bitmex. » Respectivement, ces plateformes ont enregistré les rentrées de 11 114, 4 421 et quelques centaines de Bitcoins.

La cryptocommunauté est en ébullition quant au procédé utilisé. L’utilisateur semble avoir voulu brouiller les pistes puisque de multiples opérations ont été réalisés. D’abord des virements par lots de 30 000 Bitcoins, eux-mêmes divisés en lots de 20 000 puis 10 000 et 5 000 Bitcoins. Les lots finaux atteignent finalement à peine 100 Bitcoins. Chacun de ces lots ont transités par une multitude d’adresses différentes. 

L’identité de celui qui se cache derrière cette opération reste encore à déterminer. Cependant, l’adresse de portefeuille correspond à celle utilisée par la plateforme Silk Road, un marketplace utilisé pour la vente de produits illicites sur le darknet. Mais Ross Ulbricht, son possesseur, est emprisonné depuis le 2 octobre 2013 et l’opération a commencé le 9 mars 2014.

Il y a donc fort à parier qu’une tierce personne a mis la main sur le portefeuille. Une autre théorie impliquerait la plateforme Mt.Gox, dont le dernier mouvement financier remonte à mars dernier et correspond au dépôt de bilan de la société.

Pour l’instant, aucune théorie ne s’est encore avérée et le doute subsiste. Mais une chose est sûre, quelque chose d’important se trame dans le monde de la cryptomonnaie. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Sur quelles bases reconstruire un paritarisme d’avenir?

Face aux menaces que les réformes d'Emmanuel Macron font peser sur le paritarisme de gestion, comment réagir? Son démantèlement est-il...

Fermer