Cryptomonnaies : un enfant de 11 ans lance sa propre ICO

A seulement 11 ans, Georges Weiksner vient de lancer sa propre ICO pour développer une cryptomonnaie utilisable dans le milieu du jeu vidéo. 

Les cryptomonnaies touchent tous les âges. Vivant dans le Connecticut aux Etats-Unis, Georges Weiksner, 11 ans, pourrait bien être le plus jeune porte-étendard des cryptomonnaies. 

« Je fais mes devoirs et je travaille sur les cryptomonnaies »

Au premier abord, George a la vie de n’importe quel écolier. 

Je me réveille vers six heures, puis je vais à l’école[à] 7 h 30[du matin]. L’école va jusqu’à quatre heures environ, puis je prends l’autobus pour rentrer chez moi vers cinq heures.

A la différence près que passé 17h, il se rue sur son ordinateur pour se plonger dans divers tableaux et courbes qui retracent les fluctuations des cryptomonnaies. 

Je fais mes devoirs, puis il est six heures, je dîne et je vérifie les prix des cryptocurrences.

Passionné de jeux vidéos, George s’est heurté à une problématique bien connue des joueurs : devoir acheter du contenu pour ses personnages. Seulement, après ses emplettes, il reste souvent quelques deniers dans le portefeuille numérique. Il a alors eu l’idée de créer une plateforme, Pocketful of Quarters, pour débloquer les monnaies disponibles sur un jeu et permettre de les réutiliser dans un autre jeu.

Pour ça, George travaille sur son projet dès ses devoirs finis, et jusqu’à l’heure de son coucher, « vers 20h« . 

Un pari en passe d’être réussi !

Actuellement, plusieurs éditeurs et plusieurs plateformes de jeux en ligne se seraient associées au projet, ce qui permettrait de faire valoir une monnaie unique sur plusieurs jeux-vidéos.

George Weiksner a expliqué vouloir réunir entre 1 000 et 2 000 Ether dans son offre de cryptoactifs. Cela équivaudrait à une somme comprise entre 458 000$ et 916 000$ suivant les fluctuations de cette cryptomonnaie. 

Son pari semble donc être en passe d’aboutir. Un signe que l’attrait que suscite les cryptomonnaies ne faiblit pas mais aussi une la confirmation que n’importe quelle ICO peut fonctionner si le projet est bon. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Les trois secteurs champions des heures supplémentaires sont…

Le ministère du travail vient de publier les dernières données sur les heures supplémentaires effectuées en France jusqu'à la fin...

Fermer