Déchetterie lilléroise : une carte d’accès à 50 000€ à jeter à la poubelle

50 000€ non-remboursables. La nouvelle risque d’avoir du mal à passer auprès des habitants de la communauté de communes Artois-lys. Le 1er septembre 2017, une carte de d’accès à la déchetterie était mise en place. Mais avec la fusion des agglomérations, la carte n’est plus utile

La communauté de communes Artois-Lys mettait un point d’honneur à simplifier les démarches pour acceder à la déchetterie. Au lieu du registre papier, c’était un système électronique qui était mis en place en septembre 2017. Chaque habitant recevait un badge à présenter à chaque entrée. 

Un dispositif mis au rencard en moins de 6 mois

A l’époque, Maxence Catry, directeur du service technique, n’avait « aucune crainte sur le risque que cette dépense puisse devenir inutile . » Cocasse non ?

Avec la fusion des trois intercommunalités, une harmonisation du régime d’entrée à la déchetterie a été opéré, supprimant ce système d’accès. Entre les cartes, les logiciels et les terminaux mis en place, la facture s’élevait à 50 000€

Tous les habitants de l’agglo ont désormais accès à toutes les déchetteries. Soit on décidait d’équiper tout le monde de cartes, soit on laissait tomber l’idée des cartes. On a choisi la deuxième option car la première aurait demandé des dépenses trop importantes.

Difficile de donner tort à ceux qui estiment que la mise en place de ce système n’ait été qu’un grand gaspillage d’argent public. En attendant, les habitants vont pouvoir tester les nouveaux accès à la déchetterie et y jeter leurs badges.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Bitcoin : le début du krach ? Qu’en pense l’or ? par Simone Wapler

Cet article provient du site La Chronique Agora.La chute du bitcoin marque-t-elle le début d’une nouvelle crise financière ? Quoi...

Fermer