Denis Gautier-Sauvagnac: « Au MEDEF, nous recherchions toujours l’intérêt général »

Comment sont élaborées les positions patronales dans les négociations collectives? Denis Gautier-Sauvagnac revient sur le dialogue social en France entre 1994 et 2007 et dit tout sur le sujet. 

L’élaboration des positions patronales est souvent un mystère pour le grand public. Denis Gautier-Sauvagnac a bien voulu lever le voile sur la façon dont il procédait pour obtenir un « mandat » de négociation, quitte parfois à en sortir pour obtenir un accord. On notera que la notion d’intérêt général est ici mise en avant comme guide de la synthèse entre les revendications de branche. 

Pour un capitalisme social de marché

Au fil de la discussion, c’est bien le portrait d’un capitalisme social de marché qui se dessine. L’UIMM, que Denis Gautier-Sauvagnac a présidée, a globalement marqué, décennie après décennie, son attachement à un modèle de dialogue social combinant libre-concurrence et normes sociales élevées. De ce point de vue, l’industrie française ne peut complètement s’exonérer de sa responsabilité dans la perte de compétitivité qui explique les délocalisations. 

Les anecdotes de Gautier-Sauvagnac permettent d’entrer dans la fabrique du dialogue social français. La recherche de l’accord avec les organisations syndicales a régulièrement conduit à une collaboration de fait entre organisations syndicales (particulièrement les « réformistes ») de salariés et organisations patronales pour relever les normes sociales en vigueur. Ce relèvement s’opère généralement à travers un rapport de force patiemment négocié. 

On est très loin, en tout cas, de la lutte des classes frontale décrite par la France Insoumise. 

Le remords de DGS

En visionnant ses interviews, Denis Gautier-Sauvagnac nous exprime un regret: il voulait parler de « capitalisme régulé » et non de « capitalisme réglementé ». On lui accordera volontiers ce remords. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Denis Gautier-Sauvagnac: « La libre-concurrence doit être organisée »

La libre-concurrence doit-elle comporter des limites? Denis Gautier-Sauvagnac précise ici la doctrine de l'UIMM telle qu'il l'a pratiquée. On y...

Fermer