Dialogue social: le CESE rend un avis

Comment promouvoir le dialogue social? Le Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) vient de rendre un avis sur le sujet, sous la plume de Jean-François Pilliard (UIMM) et de Luc Bérille (UNSA). Il formule un certain nombre de recommandations destinées à favoriser le développement de la culture du dialogue social.

Quelle finalité pour le dialogue social?

On retiendra en particulier cette recommandation, amenée comme suit:

Enoncer clairement les objectifs assignés au dialogue social est un préalable nécessaire pour en faire percevoir l’utilité à l’ensemble de nos concitoyens. Pour les acteurs sociaux, le rappel des buts ultimes du dialogue social et de ses effets pour l’ensemble de la société peut favoriser une vision plus équilibrée de leurs relations. Le sens des échanges entre les acteurs du monde du travail échappe à la compréhension de nombre de nos contemporains. Selon l’image qu’en donnent les grands médias, le dialogue social se réduit très souvent à des négociations « défensives » sur des modalités de licenciements et de fermeture de sites. Dans cette optique, la dimension la plus positive du dialogue social, sa contribution au renouvellement du contrat social est complètement occultée. Définir avec une certaine solennité la finalité du dialogue social en rappelant qu’il est une composante essentielle de la démocratie sociale aurait donc du sens. Souligner qu’il est le moyen de promouvoir la coopération entre les forces sociales et qu’il tend à créer une synergie entre performance pour les entreprises ou les services publics et progrès social pour les salarié.e.s ou agents dans le respect des intérêts vitaux des générations à venir aurait une réelle portée. Une définition de la finalité du dialogue social sous toutes ses formes devrait être portée à la fois par les partenaires sociaux et le législateur.

Sur ce point, le CESE recommande de modifier l’article 1 du Code du Travail.

Voici le texte complet de l’avis:

 

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Police nationale: le naufrage d’un commandement politisé

Enfin, ça éclate! la crise du commandement à la police nationale, évoquée dans ces colonnes de longue date, devient une...

Fermer