DSN: plus ça cale (et ça cale méchamment), plus on fore droit

La mise en place de la DSN (déclaration sociale nominative), supposée simplifier la vie des entreprises, se transforme, en phase 3 (intégration des flux des organismes complémentaires santé et prévoyance), en un cauchemar complet. Selon nos informations, beaucoup de chefs d’entreprise et d’experts-comptables non seulement se plaignent, mais doivent réaliser des sorties manuelles pour sécuriser les opérations que cette fameuse DSN ne parvient pas à prendre ne compte correctement.

L’impréparation des organismes complémentaires en cause

Selon toute vraisemblance, le séisme que la mise en place de la DSN constitue a été sous-estimé par les organismes complémentaires. Ceux-ci n’ont pas adapté dans les temps leurs fonctionnements techniques pour permettre des intégrations de données de façon correcte. Le résultat est simple à comprendre: ça ne marche pas…

La technostructure a-t-elle joué l’autruche?

En off, la technostructure de la DSN s’est pourtant montrée, en janvier, très affirmative sur l’efficacité du système qui se mettait en place. Face aux expressions de scepticisme, les décideurs dans ce domaine ont expliqué clairement qu’ils savaient mieux que tout le monde, et que tout se passerait bien. Mais bon sang, quand l’élite française arrêtera-t-elle de dire aux faiseux qu’elle sait mieux qu’eux ce qui se passe et qu’elle a décidé pour tout le monde, en dépit du bon sens?

Les experts-comptables face à un mur d’incompréhension

Dans ce contexte, on se divertira donc avec malice du énième courrier envoyé par le président du conseil supérieur de l’ordre des experts-comptables au ministre concerné, et au directeur de la sécurité sociale:

print

2 commentaires sur DSN: plus ça cale (et ça cale méchamment), plus on fore droit

  1. Toujours à se plaindre ces experts-comptables !
    Alors que leurs représentants passent leurs journées avec le ministre. Et qu’ils vivent si bien de la complexité.

  2. @ Alex : Pour le coup tu as bien raison.

    En effet, les experts-comptables sont bel et bien des pantins qui n’ont aucun pouvoir, mais qui vivent uniquement parce que ce pays de **** a mis en place des nomenclatures de gestion extremement complexes, pour au final faire des choses assez simples !

    Et cette DSN est une véritable escroquerie administrative !!!

    ARRAOU a écrit ?? le 13 février ?? Hoo mon dieu ! tous aux abris !! Sapin va se planquer sous son bureau, il en tremble déjà !!

    ha il est beau lui et sa corporation de pantins qui n’ont aucun autre pouvoir que de s’adapter aux délires de l’administration, et de fermer leur clapet !!

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. DSN: plus ça cale (et ça cale m&e...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
La campagne tourne à la soirée des derviches tourneurs

Pour oublier les boules puantes, la transe mystique des derviches tourneurs qui s'enroulent sur eux-mêmes jusqu'à perdre le sens des...

Fermer