Entrepreneur, sachez prendre la bonne décision en une fraction de seconde, par Alexander Woog

Cet article a été lu 3016 fois

Alexandre Woog est entrepreneur, fondateur de e-loue.com, et sportif de haut niveau en équipe nationale israélienne d’escrime.

Dans chaque journée un entrepreneur doit savoir prendre une multitude de décisions. Certaines ont un impact court terme (attribuer une tâche à une personne, acheter un logiciel, répondre à un salarié, etc.), d’autres ont un impact moyen terme (valider un recrutement, choisir un fournisseur, etc.) et parfois même un impact long terme (décider d’ouvrir son capital, mettre en place un nouveau modèle économique, etc.).

Le nombre de décisions à prendre chaque jour est très important. Si on manque de confiance en soi, il est toujours possible de demander de nombreux avis extérieurs, ce qui est d’ailleurs à préconiser pour les décisions importantes. Mais attention à ne pas tomber dans l’excès sinon le temps défile et la perte de temps mène à l’échec.

C’est vrai qu’il ne faut pas prendre une décision dans la précipitation, mais parfois l’entrepreneur a-t-il réellement le choix ?

Dans le sport de haut niveau, le sportif doit prendre des décisions « éclairs ». Par exemple en escrime, prendre une décision d’attaquer, de reculer, de faire telle action ou telle parade doit se prendre une fraction de secondes. Sans quoi l’adversaire a le temps de mettre la touche. Il faut donc non seulement être rapide, mais en même temps exécuter parfaitement sa décision.

L’athlète de haut niveau n’est pas plus rapide que l’entrepreneur, mais il n’a pas le choix. Il doit faire des choix rapides et il est conditionné à le faire. Souvent il se trompe, mais le sportif accepte l’erreur. En effet forcément prendre de telles décisions implique de faire des erreurs. Le tout est de diminuer le pourcentage de ses erreurs. Un match d’escrime est en 15 touches. Il faut donc mettre 15 touches en premier. Ce n’est pas grave que l’adversaire mette 14 touches. L’escrimeur a donc le droit de faire 14 erreurs par match.

Et surtout certes la décision est prise en une microseconde, mais elle est conditionnée par un historique. Que ce soit la connaissance de l’adversaire, sa propre connaissance, celle de l’arbitre, ses sensations de la journée, le travail à l’entrainement des dernières semaines. Ainsi chaque décision qui est prise est en réalité le fruit d’une analyse. Le sportif laisse son inconscient s’exprimer.

Aussi le sportif accepte d’évoluer dans un climat d’incertitudes. L’escrimeur ne peut en effet jamais avoir de certitudes sur les adversaires qu’il va rencontrer, leur façon de combattre, l’arbitre qui sera choisi, etc.

De ce fait l’incertitude se travaille. Prenons l’exemple de Mihai Covaliu, qui a été sacré champion olympique et champion du monde de sabre. Il est actuellement entraineur de l’équipe de Roumanie, avec laquelle il a obtenu le titre de vice champion olympique à Londres en 2012. C’est peut-être le plus grand entraineur d’escrime du monde à l’heure actuelle. Il n’indique jamais à ses athlètes le programme d’entrainement du jour, change au dernier moment les horaires, les lieux, les séances…Ainsi il les conditionne à l’incertitude. Il va à l’inverse de nombreux entraineurs qui conditionnent leurs athlètes dans des certitudes.

Dans l’entreprenariat, souvent le chef d’entreprise préfère évoluer dans un monde de certitudes. C’est plus agréable, et moins stressant. Mais la réalité est tout autre. Chaque jour apporte son lot de surprise. Par exemple en entrepreneur qui apprend dans la presse l’arrivée d’un nouveau concurrent, comment doit-il réagir ?

Si on compare avec le sportif de haut niveau, on comprend que l’entrepreneur doit aussi prendre des décisions éclairs, Mais pour prendre les meilleures décisions il doit accepter l’incertitude, avoir au préalable réfléchi à de nombreux scénarios, et surtout accepter l’erreur. L’entrepreneur prend souvent les meilleurs décisions quant il laisse s’exprimer son inconscient, qui va parfois à l’encontre de sa raison.

Quelques informations sur e-loue

– Leader de la location sur internet en France

– Création en 2009

– Présence à l’international ( Russie, Moyen Orient, Danemark, USA, Dom Tom)

– 2,5 M d’inscrits

– 250 000 membres actifs

– 1 500 loueurs professionnels sont référencés sur la marketplace

– 500 000 visiteurs / mois

– Levée de fonds : 2,5 M€

– Plusieurs acquisitions réalisées (Sejourning, Mamanlou, TocLoc, Nautlidays, ContactNgo, UnVoisinEpatant).

Palmarès Alexandre Woog

Double vice champion de France par équipes, 6 fois champion d’Israël, vainqueur des maccabiades, champion de France universitaire, médaille de bronze aux championnats de France individuels, vainqueur du tournoi coupe du monde satellite de Newcastle, finaliste de la coupe du monde de Tunis, vainqueur de 7 circuits nationaux Français.

print

1 commentaire sur Entrepreneur, sachez prendre la bonne décision en une fraction de seconde, par Alexander Woog

  1. Super article sur la prise de décision qui me fait penser à une discussion ancienne avec un pilote de chasse qui me demandait si je connaissais la différence entre un ingénieur aéronautique et un pilote de chasse.
    La réponse est que seul le second peut prendre une décision avant d’avoir fini d’y réfléchir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Quelle immunité pour le Commissaire aux Comptes qui dénonce un délit? par Paul Gorguet

Paul Gorguet est avocat Le commissaire aux comptes bénéficie d’une immunité lorsqu’il révèle des faits délictueux. Si le commissaire aux...

Fermer