Entrepreneurs, faites-vous conseiller pour mieux gérer votre quotidien, par Yann Vasseur

Temps de lecture : 3 minutes

Cet article a été lu 1786 fois

Yann Vasseur est conseiller fiscal.

Gérer son quotidien pour mieux prévoir l’avenir, c’est chercher à baisser ses charges sociales. Mais est-ce synonyme de diminution de couverture sociale?

En circuit court “revenu/charge”, bien sûr que oui ! puisque qui dit moins de cotisations sociales dit baisse de couverture maladie ou baisse de cotisation retraite.

Néanmoins, augmenter votre revenu disponible en l’investissant intelligemment permet de constituer un patrimoine disponible en cas d’imprévu ou pour la retraite. Il n’est donc pas inutile d’envisager de diminuer les charges sociales, mais non pas en dépensant l’argent en consommation courante, mais en consommation d’investissement.

Gérer votre quotidien en diminuant vos charges et consommations

Pour baisser ses charges sociales, notamment le RSI, il existe quelques méthodes. Plus globalement, baisser son salaire provoque une diminution des charges sociales.

Vous êtes trop taxés, vous payez trop d’impôt sur le revenu ?

En plus des placements d’experts, il faut penser à gérer son patrimoine en diminuant les “dépenses de consommation”. Avez-vous vraiment besoin beaucoup de liquidité chaque mois ?

Evitez les crédits à la consommation. Avez-vous réellement besoin de changer de téléphone tous les 6 mois ? Avez-vous réellement besoin d’une télé plus grande que votre mur ? Avez-vous besoin de 3  ou 4 tablettes chez vous ? Tous ces objets de consommation courante vous provoquent des besoins que vous puisez dans votre revenu, et vous cherchez toujours à les augmenter.

Un conseiller fiscal vous permet de transformer vos économies en patrimoine

Approchant de la retraite, vous trouverez que vos ressources diminueront énormément, malgré vos cotisations. vous payez déjà des mutuelles, des assurances, dans vos cotisations sociales, mais constituez-vous un capital disponible pour éventuellement sortir de grosses sommes d’argent pour faire face à des imprévus ou pour construire une retraite… Un divorce, par exemple, suffit bien souvent a liquider vos économies. La solution est d’investir à moyen terme ou de bâtir sur du long terme. Se constituer un patrimoine permet d’avoir d’excellentes assises à moyen ou long terme. Cela est bien plus productif que d’abuser des dépenses de consommation courante ou de compter sur les charges sociales. Pensez donc à des placements en assurance-vie, acheter des obligations convertibles (que vous pourrez ou non transformer en action selon vos besoin à terme prévu)… Et si vous n’avez donc jamais besoin de dépenses imprévues, d’incidents graves, ce patrimoine représentera un héritage a transmettre a vos enfants. Vos enfants qui comprendront pourquoi vous ne leur acheter pas 1 console + un ordi tous les ans, par rapport à un capital immobilier disponible une fois adultes… Ils vous remercieront à ce moment-là. Reste à mettre en place un montage limitant les frais de transmission.

Un simple dispositif Pinel peut vous permettre de vous constituer un patrimoine facilement et éliminer l’impôt sur 12 ans maximum. Dépêchez-vous, ce dispositif arrive à terme. Vous pouvez également devenir donc soit propriétaire d’un bien immobilier, soit propriétaire d’un portefeuille immobilier, ce que l’on appelle la pierre papier.

Collectionnez les objets précieux

Si vous ne pouvez ou ne souhaitez pas diminuer vos revenus, si vous aimez vraiment consommer, acheter des objets précieux ou de collection.

Et pourquoi pas, si vous aimez vraiment l’achat d’objets, investir dans des matières précieuses, des bijoux… Voire vous constituer des collections d’objets anciens que vous pourriez revendre en cas d’imprévus. Ou en prévision votre retraite. Experts, commissaires priseurs, antiquaires seront vos conseillers.

Ce sont des dépenses d’investissement. Investissez dans des collections à plus-values certaines. Des vases, des bijoux, de l’or brut (que vous pouvez confier a des orfèvres ou des bijoutiers pour qu’ils augmentent la valeur de la matière brut). Pensez à des objets qui vous semblent anodins comme des timbres, des pièces de monnaie, des fossiles. Mêmes des collections de jouets comme des tintins, des playmobils années 70-80, se revendent chers… Rions légèrement, détendons-nous !

Evidemment, vous n’allez pas quitter votre quotidien pour acheter des playmobiles en vue de votre retraite. Là n’est pas le propos. Là où je souhaite attirer votre attention, c’est sur la manière de dilapider votre argent. Faites la différence entre une consommation à perte et une consommation d’investissement. Faites plutôt appel à des fiscalistes, des gestionnaires en patrimoine, des numismates, des orfèvres, des commissaires priseurs plutôt qu’aux caissières de supermarchés ou aux crédits à la consommation… Vous obtiendrez ce que l’on appelle un retour sur investissement.

Cet article est issu de Defisc et des Lettres par Yann Vasseur

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Je suis une femme et j’ai participé à une soirée gay, par K.G.

Ou comment j’ai  pu en l’espace d’une soirée me débarrasser de quelques préjugés sur le milieu gay... Rappelons qu’un préjugé...

Fermer