Exclu: la HATVP n’a pas encore vérifié les dossiers fiscaux des ministres

Lundi, l’Élysée a prétexté une obligation de vérifier avec la HATVP (Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique) les déclarations fiscales des presque ministres pour justifier un report au mercredi de la nomination du gouvernement. Personne n’a évidemment été dupe de l’argument, qui cachait des tractations interminables en coulisses sur la composition finale de la liste des bienheureux.

Une photo que nous avons pu consulter permet de nourrir les doutes sur les raisons invoquée lundi. Elle indique la date de prélèvement du dossier: le 17 mai…

Comme indiqué sur le document, le dossier fiscal de Muriel Pénicaud n’a été extrait pour consultation que le 17 mai… c’est-à-dire mercredi. Il paraît dans ces conditions assez peu crédible que la HATVP ait procédé à une vérification fiscale de l’intéressée le lundi ou le mardi.

La HATVP a-t-elle réellement vérifié les dossiers

Au demeurant, en regardant ce petit reportage, le doute est encore plus grand. Il montre que, manifestement, Marlène Schiappa n’a pas dû fournir de déclaration sur son patrimoine avant sa nomination. En tout cas, elle n’a pas jugé utile de le préciser à la presse. Tout laisse donc à penser que la HATVP n’a pas examiné la situation de tous les ministres avant leur nomination.

Ce n’est pas très grave en soi, mais cela confirme la difficulté qu’Édouard Philippe a eue de constituer son gouvernement.

 

print

2 commentaires sur Exclu: la HATVP n’a pas encore vérifié les dossiers fiscaux des ministres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Concessions autoroutières: l’Italie épinglée faute d’appel d’offres

L'Italie accorde des concessions autoroutières à des entreprises privées sans faire d'appel d'offres! La Commission vient d'entamer un recours en...

Fermer