Pourquoi il faut lire « La retraite en liberté » de Jacques Bichot

La retraite en liberté est le dernier ouvrage du professeur Jacques Bichot, publié aux éditions du Cherche-Mid. C’est l’un de ces livres précieux, clairs, rafraîchissants, dont on sort en se disant qu’on comprend beaucoup mieux le monde qui nous entoure.

Le livre plaide essentiellement pour la retraite par points, sujet d’actualité s’il en est. On s’y réfèrera donc pour comprendre les enjeux des projets macroniens sur le sujet. En particulier, Jacques Bichot a le mérite d’y détailler les avantages d’un système « notionnel » où chacun capitalise un nombre de points qui lui permet d’arbitrer entre l’âge de départ et le montant de la rente perçue.

Ne manquez pas l’impertinence de la retraite en liberté

Mais le plaisir du livre est sans doute ailleurs. Il est d’abord dans la vision décapante que l’auteur apporte au système actuel, en rappelant que la retraite par répartition n’est jamais rien d’autre qu’une pyramide de Ponzi: elle consiste à verser des droits aux bénéficiaires du système en utilisant l’argent des cotisants. La promesse qui est faite de rendements futurs aux actuels cotisants coûte très cher, surtout en phase de vieillissement de la population, et oblige à changer régulièrement les règles du jeu pour ne pas épuiser le système économique global.

Très souvent, les Français croient cotiser pour leur retraite. En réalité, ils cotisent pour celle des autres, et cette vérité-là est habilement dissimulée par des acteurs du système de tous ordres.

Pour se remettre les idées en place, il faut donc lire de toute urgence cet ouvrage particulièrement bien conçu.

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Les infos utiles cachées par la présidentielle

Article écrit pour Atlantico La campagne pour les présidentielles a occulté quelques informations importantes qu'il n'est pas inutile d'avoir à...

Fermer