Pourquoi il faut lire “La retraite en liberté” de Jacques Bichot

Temps de lecture : 1 minute

Cet article a été lu 1369 fois

La retraite en liberté est le dernier ouvrage du professeur Jacques Bichot, publié aux éditions du Cherche-Mid. C’est l’un de ces livres précieux, clairs, rafraîchissants, dont on sort en se disant qu’on comprend beaucoup mieux le monde qui nous entoure.

Le livre plaide essentiellement pour la retraite par points, sujet d’actualité s’il en est. On s’y réfèrera donc pour comprendre les enjeux des projets macroniens sur le sujet. En particulier, Jacques Bichot a le mérite d’y détailler les avantages d’un système “notionnel” où chacun capitalise un nombre de points qui lui permet d’arbitrer entre l’âge de départ et le montant de la rente perçue.

Ne manquez pas l’impertinence de la retraite en liberté

Mais le plaisir du livre est sans doute ailleurs. Il est d’abord dans la vision décapante que l’auteur apporte au système actuel, en rappelant que la retraite par répartition n’est jamais rien d’autre qu’une pyramide de Ponzi: elle consiste à verser des droits aux bénéficiaires du système en utilisant l’argent des cotisants. La promesse qui est faite de rendements futurs aux actuels cotisants coûte très cher, surtout en phase de vieillissement de la population, et oblige à changer régulièrement les règles du jeu pour ne pas épuiser le système économique global.

Très souvent, les Français croient cotiser pour leur retraite. En réalité, ils cotisent pour celle des autres, et cette vérité-là est habilement dissimulée par des acteurs du système de tous ordres.

Pour se remettre les idées en place, il faut donc lire de toute urgence cet ouvrage particulièrement bien conçu.

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Les infos utiles cachées par la présidentielle

Article écrit pour Atlantico La campagne pour les présidentielles a occulté quelques informations importantes qu'il n'est pas inutile d'avoir à...

Fermer