Foire aux vins: le Domaine de la Chapinière, en Touraine

Profiter de la foire aux vins pour moins de 10 euros? le Domaine de la Chapinière, en Touraine, fera des heureux.

La Chapinière en Touraine

Florence Veilex a racheté ce domaine il y a quatorze ans. Venue de l’informatique et des mathématiques, elle a réalisé sa passion avec une grande réussite.

 

Aujourd’hui, elle réalise des vins toniques, avec beaucoup de subtilité, qui réjouiront le palais pour un petit prix.

Une mention particulière peut être donnée aux Sauvignon, cueilli avec un petit zeste de maturité qui donne plus de rondeur et de fruité à la matière. La maison adore faire la promotion du Côt Garnon, autre nom du Malbec, qui profite de la minéralité de la Touraine. Il donne un vin moins puissant que dans le sud-ouest, mais qui tire sur de belles évocations du fruit rouge avec juste ce qu’il faut de tannin et de soyeux.

Les plus curieux testeront l’innovation de cette année: les Fines Bulles, un assemblage de Chardonnay et d’Orbois (la version tourangelle de l’Arbois). Le résultat 2014, qui vient d’être mis en bouteille, produit un vin frais, avec une touche d’acidité qui ne couvre pas le nez et la bouche de fruit jaune. Ce vin frais est à tester.

Avec 50.000 bouteilles sur 40 hectares, la pétulante Florence pratique des petits prix pour un beau résultat.

Domaine de la Chapinière, Châteauvieux

À 2h30 de Paris, ouvert tous les jours, y compris le dimanche

Le domaine comporte aussi un centre équestre et des gîtes.

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
TAFTA: l’enfumage français contre la réalité européenne

Le TAFTA, le traité transatlantique, traverse-t-il une mauvaise passe comme le soutiennent nombre de médias français à l'issue du sommet...

Fermer