France Info: vives tensions dans la chaîne

Cet article sur France Info est initialement paru sur le blog de la CGC Médias, tenu par Jean-Jacques Cordival.

Malgré l’engagement sans faille et l’implication de toutes celles et ceux qui ont participé, en urgence, au lancement de la chaine du canal 27 de la TNT, l’ambiance est à mille lieues de la convivialité et travail d’équipe que s’évertuent à décrire faussement les responsables à France Télévisions.

Preuve en est, la  « V2 » – comprenez la « version 2 » -dont la délicate mise en œuvre est prévue fin novembre. En réalité nombreux sont les salariés déjà au bord du burn-ourt et/ou de l’épuisement. Pour une majorité d’entre eux, ça allait bien au départ mais les  amplitudes horaires ne respectant toujours pas les dispositions de l’accord collectif lorsque ce n’est tout simplement pas le Code du travail, la grogne se généralise. 

Dans les faits, la  « V2 » va rajouter du travail en plus sans augmenter les ressourcesDaniel Grillon,l’homme que Germain Dagognet a nommé Rédacteur en chef senior à « France info : » focalise une grande partie du ras-le-bol.

Celui qui est resté très peu de temps à France 3 Provence-Alpes-Cote D’Azur  – un an à peine (2008-2009) avant d’être remercié – au poste de « Directeur Régional F3 Méditerranée » selon son CV après avoir précédemment occupé les fonctions de  Rédacteur en Chef sur LCI, est en effet adepte des cadences infernales. 

Certes il fait partie de l’équipe qui a œuvré pour la création de LCI dès 1994…mais ses méthodes de managements assez rudes ont visiblement laissé des souvenirs douloureux…Celles et ceux qui l’ont côtoyé, en apprenant son arrivée à « France info : » ont appelé certains des collègues qu’ils connaissaient sur place : « On vous souhaite bonne chance et bon courage » !

Il peut faire 7h00-21h00 tous les jours et imagine de ceux avec qui il travaille la même vision des choses sur l’air de « marche ou crève » ! Cela deviendrait presque un principe au quotidien sur « France info : ».

Daniel Grillon n’écoute personne…lui seul a raison. Au prétexte d’une  veille expérience sur LCI, il sait mieux que tout le monde ce qui va ou ne va pas, à l’antenne quand il n’étouffe pas les initiatives…Dès lors, il est assez aisé d’imaginer les tensions.

Aujourd’hui, il cornaque tous les rédacteurs en chefs de la chaîne d’info. Il aurait sûrement préféré la fonction de directeur adjoint mais visiblement Germain Dagognet et Stéphane Dubun ont vu la chose autrement.

Le poste a été attribué à un autre exfiltré de France Télévisions François Brabant (ex directeur adjoint de sports) aujourd’hui directeur adjoint de « France info : » en charge des opérations spéciales et des prévisions. Non, ce n’est pas une blague. Frustrations !

Du coup, l’intéressé ne se prive pas pour dire tout le bien qu’il pense de son collègue et de la façon dont il occupe le poste qu’il convoitait. Ambiance…!

 

Pas dit, d’ici janvier 2017, que les salariés « volontaires »(détachés donc) avec cette V2 qui pointe son nez, ne décident pas de retourner dans les services de France Télé dont ils sont issus où les  conditions de travails sont tout de même plus respectueuses…

print

1 commentaire sur France Info: vives tensions dans la chaîne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Repenser les politiques d’innovation en France

Cet article sur l'innovation est initialement paru sur le site The Conversation, sous la signature de David Encaoua. L’auteur de...

Fermer