En France, la production industrielle s’effondre en mai

Temps de lecture : 2 minutes

Cet article a été lu 1001 fois

Ça va mieux! forcément! sauf que la production industrielle de l’Union est retombée en mai 2016, selon Eurostat. Démonstration est une nouvelle fois faite qu’une hirondelle ne fait pas le printemps, et que rien ne prouve que l’année 2016 ne sera pas une année terrible. Malgré les affirmations triomphales de François Hollande, on regardera donc avec attention l’indicateur suivant:

production industrielle

L’Europe en plein sinistre industriel

Premier point, le plus évident: la production industrielle aujourd’hui reste inférieure de 5 points à ce qu’elle était en 2008. Autrement dit, l’Europe n’a toujours pas pansé ses plaies, ni économiques, ni industrielles. En données corrigées des variations saisonnières, la production industrielle bute en tout cas sur un indice de 105, avec une base 100 en 2010.

Donc, en admettant même que « ça va mieux », le mouvement est loin d’être linéaire et euphorique.

La France, 3è pire performance européenne

Pour compléter ce tableau, on lira avec attention les chiffres de production par pays:

production industrielle

Cette impressionnante matrice permet de mesurer les impressionnants écarts existant en Europe. Ainsi, par rapport à 2010, la Slovaquie a augmenté sa production industrielle de 42%, l’Irlande de 35%, la Roumanie de près de 34%. Les Pays-Bas ont perdu près de 13%, soit une performance pire que la Grèce, qui n’a vu sa production industrielle reculer « que » de 12% en 6 ans.

On notera que l’Allemagne a amélioré sa production de 6%… quand la France réalisait la troisième pire performance après la Grèce et les Pays-Bas, avec une chute de 4 points de la production. L’effet est particulièrement sec d’avril à mai où la baisse, en un mois, est de 8 points. Pendant ce temps, l’Italie connaissait un mouvement exactement inverse, avec une hausse de sa production industrielle de 8 points en un mois.

Ces quelques petits rappels ne sont pas inutiles pour mesurer la désindustrialisation du pays et la façon dont ce phénomène déstabilise l’ensemble de la vie politique française.

print

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. L'emploi industriel continue sa chute en 2016 - Décider et Entreprendre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
TAFTA/TTIP : les éleveurs ne veulent pas être sacrifiés

Cet article a été écrit le 15 juillet 2016 par Agnès Cussonneau dans l'hebdomadaire Paysan Breton   Alors que s’ouvrait...

Fermer