François Fillon grand perdant de la publication des comptes de campagne

Les comptes de campagne des onze candidats qui briguaient l’Elysée ont été validés ce mardi 13 février. Seulement, François Fillon s’est vu rembourser 2 millions d’euros au lieu des 8 millions prévus. En cause : une erreur de saisie mais officiellement un montage totalement prévu.

Tous les candidats à la présidentielle se verront rembourser une partie plus ou moins grande des dépenses engagées durant leur campagne. Cette part dépend des résultats recueillis au premier mais aussi de quelques dispositions du code électoral.

Si tous les comptes ont bien été validés, il semblerait tout de même que François Fillon soit le grand perdant de cette publication au Journal Officiel. Non pas qu’il reçoit la plus petite part mais en ce sens qu’il fait une croix sur 6 millions d’euros.

Une erreur « prévue » ?

Grossièrement, François Fillon ne s’est vu autoriser qu’un remboursement de 15% de ses comptes de campagne soit 2,07 millions d’euros sur les 13,8 millions engagés. En comparaison, Emmanuel Macron récupérait 10,64 millions sur les 16,57 millions qu’il a engagé, et Marine Le Pen récupérait presque l’intégralité de sa mise avec 10,7 millions d’euros sur 11,54 millions d’euros.

Selon la décision de la Commission des comptes de campagne, les 2,07 millions d’euros remboursés correspondent expressément à l’apport personnel du candidat. Sur son budget de 14 millions d’euros, 10 millions d’euros correspondent à un don de son parti après sa victoire à la primaire de la droite en 2016. 

La Commission a alors estimé que cette somme n’avait pas à vocation d’être remboursée. Reste que cette décision ne semble pas étonner le clan Fillon. 

Il n’y a aucun rebondissement, c’est prévu comme cela depuis trois ans. Le choix qui avait été fait à l’époque, c’était celui de l’autonomie financière de la Haute autorité. Ce n’est donc pas une surprise pour nous, on savait que l’on ne serait remboursé que sur la base de l’apport personnel. L’argent des participants à la primaire devait servir à la campagne du gagnant. C’était une primaire pour organiser la campagne et pas financer un seul parti (…) On ne voulait pas laisser penser que Les Républicains avait détourné l’argent de la primaire à son profit.

Vincent Chriqui, ancien directeur de campagne de François Fillon

Un avenir compromis ?

Reste maintenant la question de l’avenir de Laurent Wauquiez à la tête du parti Les Républicains. Si nous évoquions dans nos colonnes ses difficultés à fédérer autour de lui des soutiens de poids, il faut aussi mettre en évidence l’ardoise qu’il devra régler. Aujourd’hui, le parti dont il est à la tête est endetté de 55 millions d’euros.

Dommage d’avoir fait une croix, même consentie sur 6 millions d’euros. 

1 commentaire sur François Fillon grand perdant de la publication des comptes de campagne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Notre-Dame-des-Landes : les collectivités entrent en guerre contre le gouvernement

Le conflit sur l'aéroport prend une nouvelle tournure alors qu'il est actuellement question de "restaurer l'Etat de droit" et d'évacuer...

Fermer