Gaz naturel: Erdogan de plus en plus nerveux en Méditerranée

Erdogan a économiquement besoin du gaz russe pour son approvisionnement énergétique. Sa recherche de solutions alternatives le rend extrêmement nerveux. Notamment vis-à-vis de Chypre. 

Erdogan n’est pas seulement occupé à persécuter des dizaines de milliers de concitoyens accusés d’avoir participé au putsch raté de l’an dernier. Il est aussi parti en quête de gaz naturel. La dépendance énergétique de la Turquie l’oblige en effet à composer avec la Russie. La diversification de ses sources d’approvisionnement est donc un enjeu majeur. 

Un rapprochement prochain avec Israël?

Selon le ministre israélien de l’Énergie, une visite de son homologue turc devrait avoir prochainement lieu pour examiner la construction d’un gazoduc entre Israël et la Turquie. Il s’agirait en particulier d’exploiter l’énorme gisement, découvert en juin 2010 au large d’Israël, appelé Léviathan. 

Rappelons qu’Israël a découvert, depuis 2009, des réserves de gaz offshore d’une quantité importante. 

Regain de tensions à Chypre

Parallèlement, Chypre vient d’autoriser de nouvelles prospections au large de ses côtes, après une première découverte d’un champ gazifère en 2011. L’occupation partielle de Chypre par la Turquie a longtemps bloqué la poursuite de la prospection. 

Après l’échec du dernier round de négociations sur la réunification de l’île, le gouvernement chypriote a décidé d’autoriser malgré tout la reprise des tests de forage par Total et ENI au large de ses côtes. 

Cette décision a suscité la colère d’Erdogan, et le gouvernement turc s’est fait menaçant. À suivre. 

Israël a également un projet de gazoduc vers l’Italie, la Grèce et Chypre et s’il se concrétise, ce projet de 6,2 milliards de dollars permettrait aussi à l’Europe de réduire sa dépendance envers le gaz russe.

Le ministre turc des Affaires étrangères a indiqué que son pays prendrait des mesures contre l’exploration de gaz par les autorités chypriotes, sans donner plus de détails.

Lundi, quelques jours après l’échec du dernier round de négociations sur la réunification de l’île méditerranéenne, le président turc Recep Tayyip Erdogan avait mis en garde les compagnies internationales contre d’éventuels projets gaziers à Chypre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Belloubet déjà En Marche vers la vieille technique des nominations de complaisance

En accordant une promotion à l'ancienne présidente du syndicat de la magistrature (SM) mise en examen dans l'affaire du Mur...

Fermer