Gilets Jaunes : le ministère de l’Intérieur passe commande de 1 700 nouveaux lanceurs multiples

Face à la menace que représentent de possibles futurs rassemblements de Gilets Jaunes, le ministère de l’Intérieur a lancé un nouvel appel d’offres pour renouveler le stock de lanceurs de balles de défense en dotation chez les forces de l’ordre. Des armes que Michel Delpuech, préfet de police de Paris, disait inadaptées dans des opérations de maintien de l’ordre du fait de leur dangerosité et de leur imprécision.

Jingle bells, jingle bells, Jingle all the way ! – L’info est révélée par l’édition de mercredi 26 décembre du Canard Enchaîné. L’hebdomadaire a exhumé un nouvel appel d’offre passé par le ministère de l’Intérieur. Après avoir récemment refait ses stocks de grenades lacrymogènes et autres GLI F4, le cabinet de Christophe Castaner a récemment publié un appel d’offre pour l’obtention de 400 nouveaux lanceurs. Mais pas seulement.

Lance-grenades et flash-balls multiples

Le palmipède affirme que le ministère de l’Intérieur a passé commande de 400 lanceurs multiples. Seulement, il existe une incertitude sur les munitions utilisées avec ces lanceurs. Pour le Canard Enchaîné, il s’agit d’armes de type flash-balls dont les chargeurs circulaires permettent « d’arroser » de vastes zones. Néanmoins, il s’agirait plus probablement de lance-grenades comme ceux entrés en fonctions à partir de 2016.

Mais ce n’est pas le seul cadeau que recevront les forces de l’ordre. Dans le même temps, Libération affirmait que le ministère de l’Intérieur avait passé commande de 1 280 lanceurs de balles de défense type LBD40, fusil d’épaule à un coup et qui lance des munitions de 40 millimètres en caoutchouc semi-rigide. Cette arme est suspectée d’avoir causé de graves blessures après des tirs à hauteur de tête.

De même, les grenades GLI-F4 sont responsables de plusieurs incidents, mutilations, voire mort du fait de leur teneur. Ces munitions contiennent plusieurs dizaines de grammes de TNT et disposent d’un effet de souffle. L’appel d’offre total devrait tourner autour de 2 millions d’euros.

Evidemment, ces armes ne seront pas là pour faire jolie, comme cela été le cas lorsque nous exhumions un précédent appel d’offres concernant le renouvellement du stock de grenades lacrymogènes et de désencerclement utilisées par les forces de l’ordre.

Si le Défenseur des droits et le préfet de police de Paris, Michel Delpuech, confessent que les lanceurs de balles de défense sont inadaptés « à une utilisation dans le cadre de ces opérations (le maintien de l’ordre) », les récents mouvements de Gilets Jaunes continuent de faire peur. 

Contactée par Libération, la préfecture de police répond que « les manifestations non déclarées de gilets jaunes ont pris une configuration de violences urbaines » et qu’il « n’était pas question dans ce cadre de laisser les policiers démunis d’armes intermédiaires face à la violence des participants à ces attroupements ». 

3 commentaires sur Gilets Jaunes : le ministère de l’Intérieur passe commande de 1 700 nouveaux lanceurs multiples

  1. Décidément ce gouvernement à peine sorti de maternelle va coûter cher à la France sur tous les plans ! C’était prévisible, mais on a préféré faire peur avec Marine Le Pen sans voir qu’on choisissait pire !

  2. Où est la surprise ?

    Puisque ça n’est que la manifestation (!) habituelle du socialisme, car si l’idée de base avait tout de même un petit côté humaniste, l’idéologie, même pendant le court laps de temps où elle n’avait pas encore viré à la théocratie, était elle, délétère et privatrice des libertés fondamentales (avant de virer criminelle…)

    Il n’y a qu’à piocher au hasard dans l’histoire pour voir combien cela ce fut vrai et combien les socialauds détestaient l’idée même de liberté, surtout celle des autres – ce qui était tout aussi vrai du fric, d’ailleurs (bien que ce point soit également la marque de fabrique des autres guignols.)

    Donc, Arlequin a passé sa commande et ne pourra agir que selon sa nature profonde, tout du moins tant que son entourage lui laissera le flashball à répétition lance-grenades RPG bâton dans les mains, ce qui semble pour le moins très incertain puisque tous ses subordonnés le détestent avec ferveur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
La droite évoque une procédure de destitution à l’encontre d’Emmanuel Macron

[EXCLU Décider & Entreprendre] - L'UPR avait lancé un appel à la destitution du Président de la République. Initiative qui...

Fermer