Les Îles Marshall veulent lancer leur cryptomonnaie officielle et nominative !

C’est une grande nouveauté dans le monde des cryptomonnaies mais aussi dans celui de la finance. L’Etat insulaire est en passe de faire du Sovereign (SOV), une cryptomonnaie, sa devise officielle. Autre spécificité, elle obligera les utilisateurs à s’identifier à la différence des cryptomonnaies pseudonymes. 

Une cryptomonnaie peut-elle être la devise officielle d’un pays ? Si la question commençait à titiller les acteurs économiques du Monde, les Îles Marshall seraient en train d’y répondre. 

Alors que le Venezuela a récemment lancé le Petro, c’est au tour de l’Etat insulaire de franchir le pas pour se passer du dollar américain.

Cryptomonnaie et souveraineté nationale

Mercredi 28 février, le parlement du groupement d’Îles a adopté une loi pour déclarer sa monnaie numérique. Elle devrait entrer en circulation dans l’année.

Les Îles Marshall utilisaient jusqu’à présent le dollar américain comme monnaie. De même, les principales sources de revenus de la république viennent de subventions américains dans le cadre d’un contrat de libre association et de location de terrains pour les essais militaires. 

Afin de se passer progressivement du dollar américain, les Îles Marshall ont confié le projet à la start-up israélienne Neema.

Une cryptomonnaie sans anonymat

Le SOV présente une particularité intéressante : contrairement au Bitcoin ou à l’Ether, son framework Yawke obligera les détenteurs à s’identifier. Le but affiché est de s’assurer de la provenance et de la nature des fonds échangés.

Interrogé par Reuters, David Paul, ministre adjoint du président des Îles Marshall, explique que « seules les cryptomonnaies sans anonymat peuvent fonctionner avec un environnement bancaire régulé.« 

Le SOV sera donc lancé cette année par le biais d’une ICO comme n’importe quelle cryptomonnaie actuelle. Si aucune date n’a encore été annoncée, on sait que le nombre de tokens sera plafonné afin d’éviter l’inflation. 24 millions de jetons seront disponibles, dont une partie sera réservée aux citoyens des Îles Marshall. 

Reste aussi à savoir si cette monnaie, qui ne sera pas anonyme, aura une influence sur les flux financiers qui passent par les Îles Marshall. Cet Etat est d’ailleurs toujours sur les listes des pays considérés comme des paradis fiscaux en 2018.  

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Affaire Johnny : Où l’on apprend que le domicile fiscal ne coïncide pas avec le domicile successoral

Voici le volet numéro 2 de notre série d’articles consacrés à l’affaire de l’héritage de Johnny Hallyday.Le domicile fiscal et...

Fermer