La France fait un carton aux Olympiades des métiers

38 jeunes composaient l’équipe de France aux Worlldskills à Abu Dhabi. Et si la compétition a rendu son verdict la semaine dernière, force est de constater que les Bleus ont fait forte impression. L’équipe tricolore est la 7e nation mondiale et la 2e nation européenne !

Du 15 au 18 avaient lieu à Abu Dhabi (Emirats Arabes Unis) les finales de la Coupe du monde des métiers (les Worldskills). Pour cette 44e édition, la délégation française était composée de 39 jeunes de moins de 23 ans et représentant plus d’une trentaine de métiers. 

La France fait partie du gratin mondial

Pour cette 44e édition, la France a mis les petits plats dans les grands en remportant 3 médailles de plus par rapport à l’édition précédente. Il a fallu faire sa place dans différentes épreuves qui allaient du service à table au tournage-fraisage. Et à ces petits jeux là, nos bleus se sont montrés plus que compétents en repartant avec 5 médailles d’or, 3 médailles d’argent et 4 de bronze. Une vraie satisfaction pour Michel Guisembert, président de Worldskills France, qui voyait là, l’occasion de faire briller l’excellence française.  » Après avoir fait plusieurs mois, voire plusieurs années de préparation, c’est une fierté qui nous anime. « 

La Normandie à l’honneur

Malgré une certaine cohésion de groupe qu’il a fallu avoir avant et pendant la compétition, les participants n’en oublient pas les petites rivalités territoriales. Et c’est la Normandie qui ressort vainqueur du classement des régions françaises avec 5 médailles. L’or en coiffure, l’argent en pâtisserie, le bronze en taille de pierre et deux médailles d’excellence en fraisage et maintenance des  matériels. Passage de témoin donc puisqu’après Bordeaux, c’est donc la ville de Caen qui organisera les finales nationales des Olympiades des métiers. Avant de voir nos petits bleus retenter leur chance en Russie pour le 45e édition. 

1 commentaire sur La France fait un carton aux Olympiades des métiers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Le transport routier subit la pénurie de main d’oeuvre

Le secteur du transport routier connaît un manque d'attractivité qui n'est pas nouveau. De nombreux emplois sont à pourvoir, mais...

Fermer