La France toujours championne mondiale des cotisations de sécurité sociale

L'OCDE vient de réaliser un benchmark fiscal entre ces membres. Il montre une nouvelle fois que la France est le seul pays industrialisé à financer aussi massivement sa protection sociale par des cotisations qui pèsent sur le coût du travail. 

L'outil de visualisation des données développé par l'OCDE permet de voir comment la France handicape sa compétitivité en concentrant plus que les autres pays le poids de la protection social sur le travail. Cette anomalie explique largement le chômage de masse.

La France est en effet le pays industrialisé qui consacre la part la plus élevée du travail à la protection des assurés sociaux. Cette anomalie explique largement les multiples tentatives politiques de "diversion" visant à pratiquer des baisses de cotisation. 

Les cotisations sociales sous Macron

On notera que le président Macron a précisément axé son programme présidentiel sur une baisse des cotisations sociales. En l'espèce, il propose de baisser les cotisations salariales maladie pour les remplacer par une hausse de la CSG. 

En l'état, le Président n'a pas expliqué comment il compenserait la perte de pouvoir d'achat induite par cette mesure pour les fonctionnaires et pour les indépendants. L'opération pourrait se solder par une perte sèche pour ces catégories de population. 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
La retraitique, une science d’avenir pour le quinquennat Macron, par Frédéric Buffin

Article paru sur www.fredericbuffin.frLe blog de Frédéric BuffinX Des enjeux de pouvoir qui se cachent derrière le dossier de l'harmonisation...

Fermer