La police londonienne va recevoir un entraînement spécial pour traquer les cryptohackers !

La police londonienne va recevoir une nouvelle formation destinée à lutter contre les fraudes aux cryptomonnaies. Cette dernière s’accompagne aussi de protocoles à suivre en cas d’interpellation sur le terrain. 

via GIPHY

Comment lutter contre les fraudes, les scams et traquer les escrocs aux cryptomonnaies ? La police londonienne semble prendre le problème très au sérieux puisque l’entrainement des forces de l’ordre va intégrer un nouveau chapitre de formation. Ce dernier doit apprendre aux policiers à lutter contre « les transactions frauduleuses ».

Une formation complexe…

Si le développement des cryptomonnaies s’est organisé depuis une dizaine d’années, leur arrivée sur la scène grand public est relativement récente. Mais surtout, elle s’est faite avec son lot de fraudes. A coup de publicités mensongères, de rendements impossibles, il devenait facile d’alpaguer le non-initié.

Particulièrement au fait de ces fraudes, la police londonienne souhaite s’adapter et lutter plus efficacement. Dans le cadre de son Economic Crime Academy, les enquêteurs londoniens vont être formés à partir d’août 2018 « à la détection, la saisit et l’enquête sur des fraudes aux cryptomonnaies.« 

« Il [le cours donné] est conçu pour fournir aux délégués les compétences et les connaissances nécessaires pour reconnaître et gérer les cryptomonnaies dans une enquête. Il sera le premier du genre et a été élaboré en réponse aux commentaires des agents de police à l’échelle nationale qui estimaient qu’il n’y avait pas assez de formation dans la région.

Le porte-parole de la police de Londres

Cette formation donnée est l’une des premières données dans le monde. Surtout, la police londonienne est la première force du pays à recevoir un tel enseignement. Suivant les résultats, cette formation pourra être dispensée à d’autres forces de l’ordre dans le pays à partir de l’automne 2018.

Qui donne aussi des protocoles d’interpellation !

Loin de ne se cantonner qu’à la traque numérique, cette formation contient aussi tout un tas de recommandations et d’actions à effectuer sur le terrain, physique cette fois-ci, lors de l’interpellation d’un cryptohacker.

Le 3 mai dernier, nous vous parlions de l’interpellation de Gran West, un cryptohacker plus connu sous le nom « Courvoisier » et responsable de nombreuses attaques.

Son interpellation avait été réalisée par Scotland Yard et dans un train. Sur la vidéo de cette dernière, on voit par exemple que les policiers saisissent très rapidement l’ordinateur sur lequel était connecté Gran West et qu’ils lui portent une attention toute particulière. Ce dernier n’est d’ailleurs ni éteint, ni même mis en veille pour pouvoir accéder aux données du hackeur. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Venezuela : l’inflation délire du Bolivar… 1.000.000% !!!

Avec une projection inflationniste annoncée par le FMI à 1 000 000% d'ici la fin de l’année, quel avenir, quelles...

Fermer