Pour quelles raisons les salariés démissionnent-ils ?

Cette semaine, D&E vous propose un dossier thématique sur la démission. Chaque jour, vous aurez l'occasion de retrouver l'analyse d'un point précis de ce sujet qui fait parler depuis qu'Emmanuel Macron a proposé de permettre au démissionnaire de toucher des indemnités de chômage. Aujourd'hui, nous nous interrogeons sur les raisons de la démission. Les motifs les plus réguliers évoqués par les salariés sont le salaire, jugé trop faible, et le manque d'intérêt pour le travail.

Les démissions ne sont pas rares chez les salariés. Un dossier de l'INSEE dévoile que dans la majorité des cas, les démissionnaires quittent l'entreprise dans laquelle ils travaillent par manque d'intérêt du travail. Le tableau ci-dessus montre que 68% des mobilités pour les salariés en CDI sont liées à la démission.

Démissionner pour des meilleures conditions de travail

La principale raison des salariés démissionnaires concernant leur départ, est liée à l’intérêt du travail qui n'est pas au rendez-vous. En effet, 53% des démissionnaires recherchent un travail plus intéressant. Pour 19% d'entre eux, ce sont des motivations salariales qui les poussent à quitter leur emploi. Dans leur nouvelle entreprise, ceux qui souhaitaient de meilleures conditions de travail ont en moyenne une revalorisation salariale plus faible mais une diminution de leur temps de travail. Il se passe le contraire pour ceux qui ont justifié leur changement d’entreprise en raison d'une insuffisance salariale.

N'en déplaisent aux sceptiques comme François Hommeril, mais gageons que l'indemnisations des démissionnaires ne redistribuent pas les cartes et que les démissionnaires en profitent effectivement pour améliorer leur quotidien.

Macron se trompe sur la démission

Si Macron affirmait que la rupture conventionnelle est le premier motif de rupture d'un contrat de travail, il ne s'agit en fait que d'une légende. Sur la période allant de 2003 à 2009, plus de la moitié des changements d'entreprise sont liées à des démissions. Et même si elles sont parfois poussées par l'employeur, pour la majorité des cas il s'agit d'une décision du salarié. Cette tendance n'a pas changé dans les années suivantes, puisqu'en 2012, la démission est le deuxième motif de sortie, avec en moyenne 58 salariés sur 1 000 qui ont quitté leur entreprise par ce biais. La rupture conventionnelle représente elle 16% des ruptures de CDI, des chiffres que confirme également le ministère du Travail.

Les autres motifs de démission

"Puis viennent des considérations liées aux conditions de travail : la recherche d’un emploi moins pénible ou mieux adapté (9 %) ou d’un travail dont le rythme soit plus adapté ou plus modulable (8 %). Enfin, 11 % des mobilités choisies sont liées à des raisons géographiques, que ce soit à
cause du temps de transport jugé trop long ou directement suite à un déménagement (5 %)." INSEE

1 commentaire sur Pour quelles raisons les salariés démissionnent-ils ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Budget de la Sécu : le texte rejeté en bloc par le Sénat !

Alors que nous vous rapportions l'échec de la commission mixte paritaire dans le cadre du projet de loi de financement...

Fermer