La subvention ministérielle ne suffit plus au Comité national routier

Le CNR (Comité national routier) a lancé hier un projet de financement participatif pour la refonte urgente de son site web. La subvention ministérielle n'est plus suffisante pour le comité.

Hier marquait le lancement du financement participatif lancé par le Comité national routier. En effet, le site de cet observatoire économique français du marché de transport routier nécessite d'être refondé de toute urgence, "sous peine de rupture de service", informe le CNR.

La subvention ministérielle ne cesse de baisser

Cet appel au dons n'est pas anodin, puisque le financement du CNR est en grande partie adossé à la subvention ministérielle qu'il reçoit. Mais depuis 2009, elle a baissé de 20%. Le comité manque donc d'argent pour réaliser cette opération de modernisation de son site web complexe et onéreux, qui nécessite des refontes régulières. En effet, le site propose des analyses, études, indices, etc. utilisés par les entreprises au quotidien.

Un objectif de 400 000 euros

Avant d'en arriver à l'appel au dons, le CNR a étudié d'autres possibilités comme l'accès payant pour les utilisateurs ou encore la publicité, mais "toutes ces solutions bloquent". Il met à contribution le volontariat des utilisateurs, et s'est fixé un objectif de dons à 400 000 euros. Le CNR insiste sur le fait qu'il s'agit d'un don déductible. Que les donateurs soient des entreprises, des institutions ou des particuliers, tous pourront bénéficier d'une réduction d'impôt.

La subvention ministérielle ne permet pas de financer cette opération. Nous devons donc nous mobiliser en contribuant à la campagne de dons que le CNR ouvre le 13 novembre 2017

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
L’UE s’attaque aux fake news en créant un groupe d’experts de “haut-niveau”

Elles semblent être partout, aussi bien à la télé que sur le net. Les " Fake News " constituent l'un...

Fermer