L’actu économique à ne pas manquer : les coûts salariaux français vers une hausse en 2018

Cet article a été lu 1822 fois

En ce début d’année 2018, nous vous proposons un point d’actualité économique important que vous avez peut-être manqué. Il concerne l’accélération des coûts salariaux en France rapporté par le Coe-Rexecode (Centre d’observation économique et de Recherche pour l’Expansion de l’économie et le Développement des Entreprises). Et dans tous les secteurs marchands, le coût de l’heure de travail est supérieur à la moyenne de la zone euro. Et le coût horaire du travail risque bien de s’accélérer en 2018.

C’est l’information économique importante à retenir du mois de décembre. En France, le coût de l’heure de travail dans l’industrie et les services marchands progresse plus vite qu’en zone euro. L’Hexagone devance l’Allemagne, dont un grand nombre d’entreprises de l’industrie enregistrent un bond de leur chiffre d’affaires en 2017.

Le coût de l’heure progresse moins vite en France que dans la zone euro…

Comme le montre le graphique ci-dessus, le coût de l’heure du travail en France se situe à 37,2€, soit 6€ de plus que la zone euro pour l’industrie et les services marchands. Cela représente une progression d’1,6% sur un an, alors que la progression est plus importante dans la zone euro, avec +1,9% sur la même période. Malgré un coût de l’heure moins cher, notre voisin allemand enregistre une progression de +2,6% sur un an. 

Dans l’industrie uniquement, le coût horaire du travail progresse, pour la première fois depuis 2012, plus rapidement en France (+1,9%) qu’en Allemagne (+1,7%). Rappelons que les salariés de l’industrie allemande qui réclament une hausse de 6% des salaires et la semaine de 28 heures pendant deux ans. 

… Mais les salaires augmentent plus vite !

Si le coût du travail en France enregistre une hausse plus modérée que la zone euro, ce n’est pas le cas pour les salaires. Dans les secteurs marchands, les salaires augmentent de 2,1% sur un an dans l’Hexagone, dépassant légèrement la moyenne de la zone euro située à +2%. De son côté, l’Allemagne enregistre une progression des salaires de +2,5% en un an.

Le coût de l’heure du travail vers une accélération en 2018

En 2018, il n’y aura pas d’allègement supplémentaire du coût du travail, une première depuis 2012. De plus, le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) a baissé de 1% au 1er janvier 2018. Ce dernier doit d’ailleurs être supprimé en 2019, comme il est stipulé dans le projet de loi de finances 2018. Il sera remplacé par un allègement de cotisations patronales. Pour autant, cette réforme prévoit de réduire de 6 points les cotisations, contre 7 auparavant avec le CICE.

Ajoutez à cela la revalorisation du SMIC de 1,24% intervenue au 1er janvier également, et la hausse du coût horaire du travail français devrait donc s’accélérer cette année dans les secteurs marchands, de l’ordre de 1,2%. 

Et face aux difficultés de recrutement auxquelles sont confrontées les entreprises dans la plupart des secteurs et qui les bloquent dans leur capacité de production, une hausse des salaires pourrait également intervenir dans les prochains trimestres.

La Belgique enregistre un coût du travail plus important qu’en France dans l’industrie et les services marchands, avec un niveau situé à 41,9€ au troisième trimestre 2017.

 

 

 

 

 

 

 

Dans l’industrie manufacturière cependant, l’Allemagne enregistre un coût de l’heure à 41,4€ contre 38,7€ en France.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Champigny-sur-Marne: des policiers agressés à la sortie du réveillon kabyle

Plus aucun Français n'ignore l'agression de deux policiers à Champigny-sur-Marne, banlieue communiste bien connue de l'Est parisien. On soulignera juste...

Fermer