L’Allemagne, principale bénéficiaire commerciale de l’élargissement européen

Temps de lecture : 2 minutes

Cet article a été lu 1243 fois

Eurostat vient de publier un intéressant document sur l’état du commerce extérieur dans l’Union Européenne, à la fois du point de vue intra-communautaire et extra-communautaire.

Voici quelques extraits de ce document:

L’Allemagne, principal marché à l’exportation pour une majorité d’États membres

Dans presque tous les États membres de l’UE, le principal partenaire commercial pour les exportations de biens en 2016 a été un autre membre de l’Union européenne, à l’exception de l’Allemagne, de l’Irlande, de Malte et du Royaume-Uni (les États-Unis étant la principale destination de leurs exportations) ainsi que de la Lituanie (Russie).

Dans certains États membres, plus d’un quart des exportations ont été effectuées vers un seul et même partenaire. Celui-ci était l’Allemagne pour la République tchèque (32% des exportations de biens vers l’Allemagne), pour l’Autriche (30%), pour la Hongrie (28%) ainsi que pour la Pologne (27%). Il s’agissait des États-Unis pour Malte (27%) et l’Irlande (26%), tandis qu’au Portugal, 26% des exportations ont été effectuées vers l’Espagne. Au total l’Allemagne a été la principale destination des exportations de biens pour 16 États membres et figurait parmi les trois premiers partenaires dans 22 États membres.

En ce qui concerne le commerce extra-UE, c’est-à-dire les échanges avec les pays tiers (non-UE), les trois principales destinations des exportations de l’UE en 2016 ont été les États-Unis (21% de l’ensemble des exportations extra-UE), la Chine (10%) et la Suisse (8%).


L’Allemagne, également première source d’importations pour plus de la moitié des États membres

Comme pour les exportations, le principal partenaire pour les importations de biens en 2016 a été un autre membre de l’Union européenne dans tous les États membres, à l’exception de la Lituanie, pour laquelle la Russie a été le principal pays d’origine des marchandises importées.

Dans sept États membres, plus de 25% des importations de biens provenaient en 2016 d’un seul pays partenaire: Autriche (43% des importations de biens provenant d’Allemagne), Portugal (33% d’Espagne), République tchèque (31% d’Allemagne), Irlande (29% du Royaume-Uni), Luxembourg (29% de Belgique), Pologne (28% d’Allemagne) et Hongrie (26% d’Allemagne). Dans l’ensemble, l’Allemagne était l’une des trois premières origines des marchandises importées en 2016 pour tous les États membres de l’UE, à l’exception de l’Irlande et de Malte.

En ce qui concerne les échanges avec les pays tiers (non-UE), le principal pays d’origine des biens importés dans l’UE en 2016 est resté la Chine (20% de l’ensemble des importations extra-UE), suivie des États-Unis (14%), de la Suisse (7%) et de la Russie (7%).

Voici la totalité du document:

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Le protocole d’accord sur l’assurance chômage signé par les partenaires sociaux

Les partenaires sociaux ont signé, le 28 mars, un protocole d'accord relatif à l'assurance chômage. En voici les contours. Le...

Fermer