Le mot « Bitcoin » dix fois moins recherché en ce début d’année qu’en décembre 2017

Les cryptomonnaies souffriraient-elles d’un essoufflement ? En tous cas, le nombre de recherches associés aux cryptos ne cesse de diminuer, à tel point qu’une corrélation semble possible entre le nombre de recherches et le cours de ces actifs numériques. 

A la vue des courbes ci-dessus, on observe deux choses. D’abord que toutes les cryptomonnaies n’ont pas la même notoriété. Ainsi, le Bitcoin (en rouge) apparaît très nettement au-dessus de l’Ethereum (jaune) et du Ripple (vert). Mieux, « cryptomonnaie » est très peu recherché, à peu près autant qu’Ethereum.

Deuxièmement, tous ces termes semblent avoir connu une période faste en décembre 2017. Depuis, le nombre de recherches associées à ces termes ne cesse de dégringoler.

Une corrélation avec le cours des cryptomonnaies

De la même manière, on observe que le Bitcoin a connu une période de forte hausse de décembre à début janvier. Depuis, c’est la dégringolade. Logiquement, on peut penser que les variations du nombre de recherches sont liées aux variations des cours des cryptomonnaies. 

Pour Nick Colas, co-fondateur de la société d’analyse financière DataTrek Research, la corrélation est évidente. 

Jusqu’à présent, Google a constitué un indicateur très fiable. Il nous a montré les signes d’une progression – et il nous a ensuite montré les signes d’une chute

Ainsi, le nombre de recherches Google traduiraient assez fidèlement l’engouement que suscitent les cryptomonnaies. Plus il y a de recherches et plus de personnes seraient susceptibles d’investir. 

Evidemment, les seules recherches Google ne suffisent pas à expliquer les variations des cours des cryptomonnaies. En ce qui concerne de la baisse de ce début d’année, elle était relativement attendue par les experts qui parlent de « correction ». Cette baisse devrait conduire à une nouvelle hausse, progressive mais surtout plus saine. 

Il y a aussi la crainte du marché vis à vis des annonces gouvernementales de régulations. Enfin, il ne faut pas passer sous silence tous les événements exceptionnels comme les piratages, les hacks et les paris à la baisse des marchés financiers dits conventionnels. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Patrick Hetzel (LR): « La réforme constitutionnelle pourrait permettre la création d’une collectivité alsacienne à statut spécial »

Le député alsacien (LR) Patrick Hetzel nous a accordé une interview sur la réforme constitutionnelle et son impact éventuel pour...

Fermer