Le point sur la réforme des retraites… Ce qu’on sait déjà ! 2° partie

Le président présentera au parlement à l’été 2019, « sa » grande réforme du système des retraites, avec un objectif : équité et simplicité. (Lire aussi 1ère partie)

Les taux de cotisations seront-ils identiques ?

Les taux de cotisations pourraient-être différents selon les statuts. Emmanuel Macron avait précisé :

« les indépendants pourront continuer à cotiser moins que les salariés et à avoir en conséquence une pension de retraite moindre ».

Quel sera l’âge légal de départ à la retraite ?

L’âge légal du départ à la retraite est aujourd’hui à 62 ans.  Pour percevoir une pension à taux plein, un salarié doit avoir cotisé entre 150 et 172 trimestres (selon l’année de naissance). Ce point devrait rester pérenne.

Une retraite anticipée sera-t-elle envisageable ?

Les personnes qui auront eu une longue carrière et auront rempli leur nombre de trimestres obligatoires pourront anticiper leur départ avant 60 ans si elles ont commencé à travailler dans leur 16° année. Et à partir de 60 ans pour celles qui auront commencé dans leur 20° année. Une mesure rassurante pour ceux qui travaillent depuis longtemps.

La pénibilité sera-t-elle prise en compte ?

6 critères de pénibilité seront pris en compte…

Un salarié exposé à des critères de pénibilité bénéficiera du Compte professionnel de prévention, retenant 6 critères : les activités exercées en milieu hyperbare, les températures extrêmes, le bruit, le travail de nuit, le travail en équipes successives alternantes et le travail répétitif caractérisé par la réalisation de travaux impliquant l’exécution de mouvements répétés sollicitant tout ou partie du membre supérieur à une cadence élevée et sous cadence contrainte.

Ce compte est plafonné à 100 points (10 points = un trimestre en moins) au cours de la carrière et donne droit notamment à un départ anticipé à la retraite au plus tôt trente mois avant l’âge légal. Ce plafond ne devrait pas être modifié.

La fin des régimes spéciaux ?

Emmanuel Macron s’était exprimé après un an de mandat :

« Tous les régimes spéciaux auront vocation à disparaître »,

à l’instar de ceux des cheminots ou d’EDF.

Pour rappel, les régimes spéciaux constituent un des blocs de la Sécurité sociale. On peut en distinguer trois branches principales : la fonction publique (militaires), les entreprises et établissements publics (SNCF, EDF…), ceux autour d’une profession (clercs de notaires, marins…).

Exception à la règle, le régime spécial des militaires pourrait être conservé.

Et pour les indépendants ?

Depuis 2006, les travailleurs indépendants étaient affiliés au RSI. Le vote – de salubrité publique – du 26 octobre 2017 au Parlement a enterré ce régime dont tous les assurés critiquaient le fonctionnement chaotique. Depuis le 1erjanvier 2018, les indépendants sont progressivement basculés vers le régime général. 

A suivre…

1 commentaire sur Le point sur la réforme des retraites… Ce qu’on sait déjà ! 2° partie

  1. ATTENTION: LA RETRAITE DES PROFESSIONS LIBÉRALES N’A JAMAIS RELEVÉ DU RSI MAIS EXCLUSIVEMENT de la CNAVPL.
    meci de bien vouloir rectifier SVP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Élection présidentielle au Mali… Contexte sécuritaire tendu !

24 candidats à l'élection présidentielle au Mali sont officiellement entrés en campagne ce samedi 7 juillet. Les deux candidats à suivre sont le...

Fermer