Les mineurs de cryptomonnaie à Washington paieront une taxe énergie

Aux Etats-Unis, les cryptomonnaies continuent d’alimenter les fantasmes et leur intégration dans la société est parfois difficile. Dans l’Etat de Washignton, une taxe énergétique a fait son apparition et concernera aussi bien les entreprises que les mineurs particuliers.

via GIPHY

Les temps sont durs pour les mineurs de cryptomonnaie et les entreprises spécialisées qui s’installent à Washington. L’Etat semble toujours aussi frileux quant à l’arrivée de ce type d’activité. En somme, ils mettent en avant les risques que ces nouvelles technologies font encourir aux consommateurs. 

Pour tenter de réguler et limiter ce phénomène, le gouvernement fédéral a pris une mesure radicale : il impose depuis le 1er avril (et ce n’est pas une blague) le paiement d’une nouvelle taxe qui se décline sur trois ans.

15%, puis 35% et 50% en 2021

Cette taxe énergétique a vu le jour après une étude de près d’un an mené par le Grant Country Public Utility District (PUD). L’entreprise alimente près de 46 000 clients dans tout le comté d’après son service communication. Seulement, la société constate aussi que la consommation augmente depuis l’implantation d’activités de crypto-mining dans l’Etat.

Depuis l’été 2017, Grant PUD a reçu de nouvelles demandes de service pour plus de 2 000 mégawatts d’électricité, soit plus de trois fois l’électricité nécessaire pour alimenter tous les foyers, les fermes, les entreprises et l’industrie du comté de Grant. Environ 75 pour cent de ces demandes proviennent de mineurs de cryptocurrency.

Grant PUD

Pour faire face, la société d’alimentation a fait valider un projet de taxe de ces activités. Cette taxe universelle se déploie sur trois. La première année, les entreprises concernées recevront une augmentation de 15% de leur note énergétique. Puis 35% la deuxième année et enfin 50% la troisième année. Pour ceux qui implanteront leur activité à Washington à partir de 2021, la taxe sera maximale.

De plus, l’entreprise de service public explique aussi que « chaque augmentation annuelle sera calculée sur la différence entre ce que le client de l’industrie en évolution paie maintenant (par kilowattheure) et le taux cible plus élevé.« 

Pour Tom Flint, commissaire de Grant PUD, cette taxe doit parer le risque que représente les investissements en cryptomonnaie. Lors de la réunion de présentation de la taxe, il déclarait :

Votre industrie n’est pas réglementée et présente un risque élevé…. C’est la meilleure façon de s’assurer que nos contribuables ne sont pas touchés par cette entreprise non réglementée et à risque élevé.

t

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Montpellier : le plagiste dealait de la cocaïne dans une paillotte

Le plagiste de la Grande-Motte avait pris l'habitude d'utiliser son lieu de travail pour se livrer à un commerce autre...

Fermer