L’hôtellerie réclame 100 millions d’euros pour promouvoir la France

L'UMIH (Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie) réclame plus de moyens pour la promotion du tourisme en France. C'est la grande proposition du secteur hôtelier pour accueillir plus de touristes.

Le premier Conseil de pilotage du Tourisme, présidé par Jean-Yves Le Drian, Ministre de l'Europe et des Affaires Etrangères et son secrétaire d'Etat Jean-Baptiste Lemoyne, s'est déroulé le 10 octobre. L'occasion pour l'UMIH et le GNC (Groupement National des Chaînes Hôtelières) d'exposer leurs propositions pour relancer le tourisme français. Ils réclament 100 millions d'euros dédiés à la promotion de la France.

100 millions d'euros pour 100 millions de touristes en France

La création du Conseil de pilotage a pour objectif de déployer des actions afin que les 100 millions de touristes internationaux soient atteints en France d'ici 2020. Pour l'UMIH et le GNC, cet objectif dévoilé par le gouvernement n'est réalisable que si 100 millions d'euros sont alloués pour la promotion de la destination France. Une augmentation de budget a été évoquée pour Atout France, l'agence de développement touristique du pays. Mais la volonté première de l'hôtellerie est de créer budget spécifique à la promotion, pour mettre en place un mécanisme de financement pérenne et innovant.

L'Etat et les professionnels doivent travailler ensemble

Après la satisfaction du secteur hôtelier quant à l'adoption de trois décrets pour plus de transparence sur les plateformes de réservation en ligne, la branche passe à l'offensive pour augmenter davantage le tourisme en France, qui leur serait bien évidemment favorable. Le président de l'UMIH, Roland Heguy, a souligné la nécessité d'un travail en collaboration entre les professionnels du secteur et l'Etat.

Prochain rendez-vous en avril 2018, pour le 2ème Conseil de pilotage qui sera de nouveau organisé sous la présidence du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères.

Jean-Yves Le Drian et Jean-Baptiste Lemoyne ont indiqué qu’ils suivraient personnellement les travaux initiés aujourd’hui, en lien avec l’ensemble des acteurs du tourisme, afin de prendre rapidement les décisions qui permettront d’unir les efforts de tous au service de l’économie française et du développement des territoires.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Les formats d’entreprises se transforment dans l’artisanat

Le baromètre de l'artisanat publié en septembre par l'Institut Supérieur des Métiers, révèle un profond changement dans les formats d'entreprises...

Fermer