L’INSEE projette 32 millions d’actifs en 2070, contre 30 millions aujourd’hui

Temps de lecture : 2 minutes

Cet article a été lu 5391 fois

L’INSEE vient de projeter la situation des actifs en 2070. Pour l’institut public, l’augmentation du nombre d’actifs dans les cinquante prochaines années devrait être faible.

Une hausse moins soutenue du nombre d’actifs

Selon le scénario central des nouvelles projections de l’Insee, la population active continuerait d’augmenter jusqu’en 2070 mais de manière nettement moins soutenue que durant les dernières décennies. Le nombre d’actifs atteindrait 31,1 millions en 2040 puis 32,1 millions en 2070, en hausse de 2,5 millions par rapport à 2015.

Ces projections de population active s’appuient sur les nouvelles projections démographiques de l’Insee et sur des estimations tendancielles de taux d’activité, qui prennent en compte l’impact des réformes des retraites votées jusqu’en 2014 sur l’activité des plus de 55 ans.

Le ralentissement attendu de la population active tendancielle est lié au vieillissement de la population : la forte hausse du nombre de personnes de 70 ans ou plus contribue à la baisse du taux d’activité des 15 ans ou plus, alors que le taux d’activité des personnes de 15 à 64 ans s’accroîtrait.

Du fait de la croissance de la population âgée, il n’y aurait plus que 1,4 actif pour un inactif de 60 ans ou plus en 2070, contre 1,9 en 2015. Les variantes envisagées sur le solde migratoire ou la fécondité n’ont qu’un faible impact sur le rapport entre actifs et inactifs de 60 ans ou plus : ce ratio resterait compris entre 1,3 et 1,5 à l’horizon 2070, quel que soit le scénario. Ces variantes, comme le scénario central, sont construites sous l’hypothèse que la législation des retraites reste inchangée d’ici 2070.

32,1 millions d’actifs en 2070

La population active désigne l’ensemble des personnes de 15 ans ou plus susceptibles de contribuer à la production nationale. En 2015, la France compte 29,5 millions d’actifs au sens du Bureau international du travail (BIT ; champ des personnes en ménages ordinaires) : 26,4 millions occupent un emploi et 3,0 millions sont au chômage. Sur la dernière décennie, le nombre d’actifs s’est accru en moyenne de 152 000 personnes par an.

Selon le scénario central des nouvelles projections (encadré), la population active augmenterait nettement moins vite à l’horizon 2070, sur un rythme moyen de 45 000 actifs supplémentaires par an. Elle serait ainsi en hausse de 2,5 millions d’actifs sur l’ensemble de la période 2015-2070. Entre 2015 et 2040, elle s’accroîtrait d’environ 1,5 million de personnes, atteignant 31,1 millions (figure 1), soit une croissance annuelle moyenne de 62 000 personnes. La population active progresserait ensuite plus modérément jusqu’en 2055, sur un rythme annuel moyen de 22 000 personnes. Puis, un regain de dynamisme établirait la population active à 32,1 millions en 2070, selon une croissance annuelle de 39 000 personnes.

Ce ralentissement attendu de la population active provient du vieillissement de la population, qui entraîne ainsi la baisse du taux d’activité global.

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
La convention d’assurance-chômage est agréée

Même si le nouveau président de la République a annoncé son intention de "nationaliser" l'assurance-chômage, la convention négociée en urgence...

Fermer