L’Italie saisit le bateau d’une ONG qui organise le trafic de migrants en Méditerranée

Les autorités italiennes viennent de saisir le bateau d’une ONG allemande battant pavillon hollandais dont il est avéré qu’elle organise le trafic de migrants depuis la Libye. 

La presse italienne relaie une information peu commentée en France. La justice a fait saisir la « Iuventa », un chalutier armé par l’association allemande Jugend rittet (les jeunesses sauveteuses), et battant pavillon hollandais. 

La justice italienne détient en effet des preuves d’une connivence entre les passeurs et l’organisation non gouvernementale en question. Dans la pratique, l’ONG allemande organise les traversées des migrants avec les passeurs, qui fixe un rendez-vous convenu en mer. Une fois les migrants arrivés au lieu de transfert, les passeurs libyens récupèrent les embarcations laissées vides par les migrants montés sur le bateau de l’association. 

La police italienne est parvenue à filmer ces opérations et a donc ordonné la saisie du bateau. Elle a bénéficié d’un coup de pouce donné par une autre association non gouvernementale: Save the Children. 

Une charte de bonne conduite pour les ONG

Celle-ci a signé la charte de bonne conduite des ONG en treize points, édictée par le gouvernement italien. 

Ces points témoignent du doute qui s’est installé dans l’esprit du gouvernement italien sur l’implication des ONG dans le trafic des migrants. Parmi les 13 points, on trouve en effet ceux-ci:

Ne pas avoir de contacts pour faciliter le départ des embarcations qui transportent des migrants.

(…)

Déclarer ses sources de financement à l’État où l’association est enregistrée. 

On se souvient qu’un procureur italien accuse les ONG d’être directement financées par les passeurs et d’apporter des financements à la mafia. 

Pour l’instant, seules deux organisations ont signé la charte de bonne conduite du gouvernement italien. 

1 commentaire sur L’Italie saisit le bateau d’une ONG qui organise le trafic de migrants en Méditerranée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Les ordonnances, ce si prévisible empapaoutage en beauté des entreprises

Dans la chaleur moite d'août se prépare un empapaoutage magistral des entreprises sous le signe d'un outil longtemps annoncé comme...

Fermer