L’Unédic prévoit près de 38 milliards de dettes en 2018

Temps de lecture : 2 minutes

Cet article a été lu 1168 fois

L’Unédic vient de publier ses prévisions financières et anticipe 37,5 milliards de dettes en 2018.

Prévisions financières de l’Unédic – février 2017

Le déficit de l’Assurance chômage atteindrait 3,6 Mds d’€ en 2017

Le Bureau de l’Unédic a adopté ce jour de nouvelles prévisions financières pour 2017 et 2018. L’exercice se fonde sur une progression régulière du PIB : +1,3 % en 2017 et +1,4 % en 2018, selon les prévisions de croissance du Consensus des économistes de février 2017.

Le déficit pour 2017 se réduirait à 3,6 Mds d’€ puis il remonterait légèrement à 3,9 Mds d’€ en 2018, portant la dette cumulée du régime à 37,5 Mds d’€.

Comme à l’accoutumée, les prévisions financières de l’Unédic, qui sont particulièrement sensibles à la conjoncture, sont établies à partir des règles d’indemnisation en vigueur et prennent en compte les mesures de politique publique connues.

Pour 2016, le déficit est estimé à 4,2 Mds d’€, portant la dette à 30 Mds d’€ en fin d’année.


En 2017, la dette cumulée atteindrait 33,6 Mds d’€

Après une évolution sur 2016 plus faible que prévue (+1,1 %), le PIB devrait augmenter de 1,3 % en 2017. La reprise d’activité et les effets des politiques publiques connues, combinés à une productivité qui progresse peu, devraient permettre la création de 135 000 emplois supplémentaires. Avec le soutien d’une inflation en progression, la masse salariale affiliée et les recettes du régime augmenteraient de 2,5 % sur l’année.

Le chômage au sens du BIT, qui se montait à 9,7 % fin 2016, continuerait à baisser au 1er semestre 2017 mais remonterait légèrement dans la deuxième partie de l’année, avec une stabilisation autour de 9,8 % fin 2017. Au global, en moyenne annuelle, le nombre de chômeurs indemnisés évoluerait peu comparé à 2016 et les dépenses d’allocation (ARE – allocation d’Aide au retour à l’emploi) seraient quasiment stables.

Le déficit de l’Assurance chômage serait de 3,6 Mds d’€ et la dette cumulée atteindrait 33,6 Mds d’€ en fin d’année.

L’année 2018 prolongerait la tendance de 2017

Sous l’effet combiné d’un PIB en progression (+1,4 %), d’un volume de créations d’emploi proche de celui de 2017 et d’une poursuite de la hausse des salaires liée à l’inflation, les contributions d’assurance chômage augmenteraient à nouveau de 2,5 %. En moyenne annuelle, le nombre de chômeurs indemnisés progresserait légèrement (+2,5 %) par rapport à 2017, d’où une hausse des dépenses d’allocations de 3,8 % sur l’année.

A réglementation constante, le déficit de l’Assurance chômage s’élèverait à 3,9 Mds d’€, portant la dette cumulée à 37,5 Mds d’€ fin 2018.

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
“La franc-maçonnerie a préparé la Révolution française” (François Hollande)

François Hollande a visité, le 27 février, le Grand Orient de France. C'était l'occasion de prononcer un discours sur l'apport...

Fermer