Lutte contre l’alcool : Agnès Buzyn confirme l’impuissance de l’Etat face aux lobbies !

Interrogée ce mardi 27 mars sur RTL, la ministre de la Santé s’est exprimée sur la lutte contre l’alcoolisme. Mais au détour d’une phrase, elle a aussi confirmé son impuissance dans la guerre d’influence face aux lobbies viticoles !

Peu avant les multiples annonces du gouvernement Macron dont celle de rendre obligatoire l’école aux enfants de 3 ans, Agnès Buzyn était sur le plateau de RTL pour répondre à diverses questions. Interrogée sur sa volonté de continuer à lutter contre l’alcoolisme et les maux qui en découlent, elle s’est laissée aller à une confidence qui risque de faire couler de l’encre.

Un Gouvernement soumis aux lobbies ?

 Face à Elizabeth Martichou, la ministre de la Santé répond tant bien que mal à toutes les questions qui lui sont posées. Jusqu’à ce que la journaliste lui demande si « tout ceux qui compte sur elle pour lutter contre les lobbies de l’alcool ont raison. » S’en suit un échange et des réponses… surprenantes. 

Agnès Buzyn : « Ils ont raison. Mais ce n’est pas contre le lobby que…

Elizabeth Martichou : « Il n’y a pas de lobby ? »

A.B. : « Il y a un lobby mais ma bataille n’est pas de lutter contre les lobbies. Ma bataille est celle de l’information. »

E.M. : « Mais elle passe par la lutte contre les lobbies ? »

A.B. : « De temps en temps. »

Quand la journaliste demande à la ministre de la Santé s’il existe un lobby de l’alcool, cette dernière semble plus que mal à l’aise. Et on comprend mieux pourquoi lorsqu’elle répond qu’elle ne combattra pas ces derniers. Une position difficilement défendable mais qui fait porter de sérieux doutes quant à la suprématie de l’Etat.

Au risque de prôner un libéralisme radical, on se demande qu’elle est vraiment la marge de manoeuvre du gouvernement et s’il peut vraiment servir ses administrés alors qu’il refuse d’assumer sa position. 

Ma bataille n’est pas de lutter contre les lobbies. Ma bataille est celle de l’information.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Prélèvement à la source: Darmanin s’enferme dans le déni face à l’angoisse des entreprises

Gérald Darmanin a présidé à Beauvais le Comité de Suivi du Prélèvement à la Source, chargé de s'assurer que cette...

Fermer