Lutte contre le travail dissimulé ou dénigrement ciblé des entreprises?

Lutter contre le travail dissimulé à grands renforts de gendarmes qui débarquent en plein jour dans une entreprise pour tout fouiller de la cave au grenier? Les pandores de province, qui s’ennuient tout au long de l’année, adorent se faire mousser l’été de cette façon. Sans faire attention au préjudice d’image pour certaines entreprises victimes de ces descentes et qui n’y sont pour rien.  

Une escouade de gendarmes, entourée d’inspecteurs URSSAF et du travail débarque un samedi matin dans un club de vacances, au coeur du mois de juillet, pour interroger le personnel. Belle publicité pour le club en question, non? Sauf que les gendarmes ne s’intéressent pas au club lui-même, mais au personnel de ménage mis à disposition par un prestataire extérieur durant l’été. 

Les vérifications sur place montrent que la moitié du personnel saisonnier n’est pas déclarée. Les prestataires sont sommés de déclarer le personnel sur le champ. Les gendarmes repartent, contents d’eux. 

Quel préjudice d’image pour l’entreprise où travaillent ces personnels extérieurs, mais qui, dans le regard des vacanciers sur place, est perçue comme fautive? Bien entendu, le gendarme n’en a cure. 

L’anecdote est racontée par France Bleu

Commandant Debilly (Largentière)

"Nous faisons régulièrement ce genre de contrôles. L'été, vu le nombre de touristes, les besoins sont plus importants, beaucoup de saisonniers sont embauchés et on s'aperçoit qu'ils ne sont pas toujours déclarés. C'est un délit courant."

2 commentaires sur Lutte contre le travail dissimulé ou dénigrement ciblé des entreprises?

  1. C’est tout à fait normal d’effectuer des contrôles. Ce manque de déclarations des employés porte atteinte aux recettes de l’état. Devinez qui paye toutes ces infractions en finalité? Le contribuable évidemment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Mais pourquoi l’activité des prud’hommes est-elle en chute libre

Selon diverses sources, l'activité des prud'hommes est en chute libre. Les affaires nouvelles auraient baissé de 40% depuis le début...

Fermer