Lyon : après un vice de forme, le dealer arrêté repart libre et avec 9 400€ !

Originellement, il s’agissait d’une belle prise pour les policiers lyonnais qui mettaient la main sur l’un des revendeurs les plus actifs du secteur. Seulement, un vice de procédure dans l’interpellation a fait capoter toute la procédure. Le prévenu a donc été remis en liberté et la somme saisie lui a été rendue. 

Quelles ont dû être les expressions des magistrats lorsque l’accusé repartait libre de sa comparution immédiate ? Comble de l’humiliation pour les forces policières, elles étaient obligées de lui rendre la somme saisie un peu plus tôt, soit 9 400€ en liquide. 

Vice de procédure lors de l’interpellation

L’homme d’une vingtaine d’années est connu comme étant un dealer influent de Décines, une commune proche de la grande banlieue lyonnaise. Il est interpellé devant chez lui, rue Sully. Là, les forces de l’ordre découvre 9 400€ en petite coupures mais aussi 40 bonbonnes d’héroïne et un pain de résine de cannabis. 

Amené au tribunal pour comparution immédiate, toute la procédure tombe à l’eau. Et pour cause, l’avocat du prévenu met le doigt sur un vice de procédure. Le contrôle d’identité à l’origine de ce flagrant délit n’a pas été validé par le tribunal des comparutions immédiates.

Certains procès-verbaux n’ont pas été ajoutés au dossier. Maitre Hervé Banbanaste obtient la relax du prévenu mais aussi, la restitution entière de la somme saisie. Seule la marchandise ne lui a pas été rendue. 

Aujourd’hui, celui qui est décrit comme « l’un des revendeurs les plus actifs du secteur » est donc libre. Un coup pour rien pour les forces de l’ordre lyonnaises et les magistrats. On imagine même que les policiers aient pu s’excuser pour le dérangement…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Déserts médicaux : l’UFML-S publie une carte des communes que les médecins doivent fuir

Opération coup de poing pour l'Union française pour une médecine libre-syndicat (UFML-S) qui publie une carte interactive des zones où...

Fermer