Pour Macron, le détournement de fonds privés n’est pas un manquement à la probité

This image can be used free of charge, modified or unmodified, for any purpose including commercial use, provided that the author and licence are mentionned, and that any derivative work be licenced under the same licences (Derivative works will thus also mention the name of original author and licence). If these terms do not suit you, you can contact the author at gpaumier.photo@gmail.com for a non-exclusive proprietary licence to be arranged for a fee.

Le détournement de fonds privés constitue-t-il un manquement à la probité qui justifie l’inéligibilité d’un candidat aux élections législatives? Assez curieusement, le gouvernement ne veut pas entendre parler de cette idée. Mais pour protéger qui?

Dans le décidément très filandreux débat sur la (dé)moralisation de la vie publique, le gouvernement ne manque pas de surprendre. L’un des projets de texte discutés dans le cadre de ce projet porte sur la « régulation » de la vie publique. Il prévoit dans son article 1 la liste des condamnations incompatibles avec une élection à l’Assemblée Nationale. 

Le détournement de fonds privés

La ministre Belloubet (qui a une présence dans l’hémicycle substantiellement plus épaisse que celle de Muriel Pénicaud) a expliqué que l’objectif de l’article 1 du texte était d’éviter qu’un député ayant manqué de probité ne soit élu. 

La réponse de Laurence Vichnievsky (MODEM) ne s’est pas faite attendre. Elle a demandé, par un sous-amendement, que le texte intègre les détournements de fonds privés dans les motifs d’inéligibilité. Elle a demandé à la ministre d’expliquer pourquoi ces condamnations n’étaient pas intégrées au texte. 

La ministre n’a donné aucune explication convaincante sur la volonté du gouvernement de retirer l’amendement. L’énigme reste donc entière: qui le gouvernement veut-il protéger par cet « oubli »?

2 commentaires sur Pour Macron, le détournement de fonds privés n’est pas un manquement à la probité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Ordonnances travail: l’OCDE démonte la logique du gouvernement

L'OCDE vient de publier une étude passée inaperçue, qui constitue pourtant un sérieux pavé dans la mare du gouvernement. Elle...

Fermer