Plus de 300.000 demandeurs d’asile au second trimestre en Europe

Le nombre de primodemandeurs d’asile a augmenté de 6% en Europe au deuxième trimestre 2016 pour atteindre 305 700 personnes selon Eurostat. Les Syriens sont les plus représentés, l’Allemagne est le pays hôte le plus sollicité et la France a reçu moins de demandes qu’au premier trimestre.

Les Syriens demeurent les principaux demandeurs d’asile

Globalement, le nombre de primodemandeurs d’asile dans l’UE a augmenté depuis 2014, mais il s’est éloigné du pic du second trimestre 2015 :

evolution-du-nombre-de-primo-demandeurs-dasile-ue

Du mois d’avril au mois de juin 2016, les réfugiés ont été aussi nombreux que ceux enregistrés en été 2015 en Europe. Leur nombre est en hausse de 6% par rapport à la même période en 2015, passant de 287 100 à 305 700 personnes. 30% d’entre eux (90 500) sont des Syriens parmi lesquels 80% (71 800) ont choisi de déposer leur demande d’asile en Allemagne. Dans l’ensemble, les Afghans sont, après les Syriens, les plus nombreux à rejoindre l’Europe (50 300) et les Irakiens clôturent le podium (34 300).

6% des réfugiés rejoignent la France

L’Allemagne, dont le nombre de migrants a explosé en 2015 (1,09 million) suite au fameux « Wir schaffen das » de la chancelière Angela Merkel, est toujours le pays le plus plébiscité dans l’UE (61% des nouvelles demandes soit 187 000 dossiers). L’Italie arrive en deuxième place avec 27 000 demandes et la France a reçu dix fois moins que l’outre-Rhin avec 17 800 demandes :

statistiques-des-primoedemandeurs-dasile-par-pays-hote

Juxtaposé au nombre de population par pays receveur, le nombre d’exilés est particulièrement imposant en Allemagne avec 2 273/million d’habitants. Les autres pays les plus touchés sont la Hongrie (1 517/million d’habitants), l’Autriche (1 241/million d’habitants) et la Grèce (1 113/million d’habitants).

La France est plus épargnée avec seulement 268/million d’habitants. Et surprise… les Afghans (1 425) sont les plus nombreux à demander l’asile dans l’Hexagone et non les Syriens qui sont encore moins nombreux que les Haïtiens (1 365) et les Albanais (1 170). Aussi, ces parts ne représentent que 22% du nombre total de réfugiés en France. Notons que tous ces chiffres n’intègrent que les nouvelles demandes d’asile, excluant celles en cours d’examen. En totalité, l’Europe a fait l’objet de 1,1 million de demandes de protection internationale en fin juin 2016.

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Culture Viande défend un protectionnisme carnivore

On lira, dans la dernière publication de Culture Viande, le syndicat des entreprises françaises de viande, un compte-rendu de la...

Fermer