Les PME peinent à accéder à une main-d’oeuvre qualifiée

La Banque Centrale Européenne publie son rapport semestriel sur les PME en Europe, et sur leur accès au financement. Ce rapport en anglais est résumé en France par la Banque de France.

La Banque centrale européenne (BCE) publie ce jour son quinzième rapport sur les résultats de l’enquête sur l’accès des petites et moyennes entreprises (PME) au financement. Le rapport fournit des informations sur l’évolution de la situation financière, des besoins de financement et de l’accès au financement des petites et moyennes entreprises (PME) dans la zone euro au cours des six mois allant d’avril à septembre 2016 et compare la situation des PME à celle des grandes entreprises.

La recherche de clients reste la principale préoccupation des PME de la zone euro (25 % des participants contre 27 % lors de la précédente campagne d’enquête), suivie par l’accès à une main-d’œuvre qualifiée, tandis que l’accès au financement continue d’être considéré comme le problème le moins important. En termes nets, un plus grand nombre d’entreprises font état d’une hausse de leur chiffre d’affaires (19 % des participants, contre 16 %), mais également d’augmentations de leurs coûts autres que les coûts de main-d’œuvre (37 %, contre 29 %). Étant donné la stabilité du nombre net d’entreprises déclarant des hausses des coûts de main-d’œuvre (sans changement à 44 %), les bénéfices n’enregistrent que de légères améliorations.

Pour la troisième enquête consécutive, le pourcentage net des PME qui font état d’une augmentation de leurs besoins en prêts bancaires s’établit à 1 %, tandis que pour la quatrième fois de suite, les PME confirment une nette amélioration de la disponibilité des prêts bancaires et la volonté des banques d’octroyer des crédits à des taux d’intérêt plus bas. Sur les 29 % de PME ayant fait une demande de prêt, 69 % ont reçu l’intégralité du montant demandé et 7 % ont déclaré que leur demande avait été refusée (contre 8 % précédemment). Cette enquête a été réalisée entre le 19 septembre et le 27 octobre 2016. L’effectif total de l’échantillon pour la zone euro est de 11 233 entreprises, dont 10 245 (soit 91 %) comptent moins de 250 salariés.

On notera que les PME françaises sont surtout préoccupées par la réglementation.

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Encore un effort, François, et tu auras ta crise de régime

Cher François! On t'avait bien dit, l'an dernier, que l'organisation d'une primaire à gauche rendait difficile la préservation du prestige...

Fermer