Pour lutter contre les violences, une mutuelle propose des cours de self-défense aux médecins

Face à la hausse constante du nombre d’agressions verbales et physiques auxquelles doivent faire face les médecins, la mutuelle Ampli Mutuelle et l’organisme d’achat de matériel médical proposent des cours de self-défense.

Régulièrement, les cas de médecins insultés et agressés font les choux-gras de la presse. Pour autant, peu de solution existent face à ce phénomène. Certains privilégient la parole pour tenter de désamorcer une situation tendue. D’autres, comme les médecins du SAMU du Var ont reçu, pour leurs interventions, des gilets pare-balles.

Le krav-maga pour une réponse active et immédiate

Le 17 octobre dernier, Ampli Mutuelle, mutuelle qui couvre près de 10 000 médecins libéraux et 6 000 dentistes, organisait une conférence de presse en association avec GACD, une structure pour l’achat de matériel médical. Cet événement portait sur le « Burn-out et l’insécurité chez les professionnels de santé. »

Outre le fait de constater un nombre grandissant de violences que subissent les médecins et professionnels de santé, les organisateurs se fondent sur les chiffres fournit par l’association SPS (Soins aux Professionnels de Santé) pour affirmer « qu’un professionnel sur 2 a déjà subi un burn-out dans sa carrière ».

Entre l’importance toujours plus grandissante des charges administratives mais aussi un temps de travail moyen qui explose, l’autre source de détérioration du climat de travail des médecins est la dégradation de leur relation avec leurs patients.

Injures, vols, violences physiques…Pour contrer ces phénomènes auxquels, pour l’instant aucune structure n’a proposé la moindre solution active, Ampli Mutuelle et GACD proposent des cours de self-défense aux praticiens, plus particulièrement du krav-maga. L’enseignement de cet art martial israélien doit permettre aux médecins de se défendre rapidement en cas d’agression, même armée, tout en développant leur confiance.

Les membres de l’association Hors de conflit, qui sont tous des experts de cet art martial, assureront des formations dès l’année prochaine. Elles auront lieu dans un hôpital parisien puis dans une clinique d’Île-de-France. Avant peut-être de se développer en province ?

En tous cas, l’initiative paraît bonne et l’annonce a reçu un fort engouement. On regrettera juste que le Conseil National de l’Ordre des Médecins n’ait pas pensé à une solution pour régler ce problème de violences en milieu médical, et donc que ce soit une mutuelle qui propose une piste pour appréhender ce phénomène.

Sur la seule année 2017, l’Observatoire national des violences en milieu de santé comptabilisait plus de 22 000 signalements de cas de violence dans 446 établissements de santé.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
RGPD : 742 violations de données personnelles signalées en 4 mois

La CNIL vient de faire un premier bilan des violations de données personnelles signalées depuis l'entrée en vigueur du RGPD....

Fermer