Pour un syndicat de footballeurs, les « mondialistes » n’ont pas assez de repos

Deux semaines après la fin de la Coupe du Monde (et le sacre des Bleus), plusieurs mondialistes ont déjà retrouvé la compétition avec leur club respectif. Une situation que dénonce la Fédération Internationale des associations de footballeurs professionnels (FIFPro).

via GIPHY

Pour certains championnats, la saison 2018/2019 a déjà repris son cours. En France, seul le championnat de ligue 2 a repris le week-end du 27 juillet. Mais de nombreux autres matchs de championnat en Europe ont été disputés notamment par la tenue des supercoupes nationales ou encore avec les premiers tours qualificatifs aux coupes d’Europe. Une situation que ne goûte guère l’un des principaux syndicats de joueurs, seulement trois semaines après la fin de la Coupe du Monde.

Au moins un mois de repos

Le 30 juillet dernier, la FIFPro annonçait dans un communiqué « qu’au moins 15 joueurs prendront part à des matchs organisés par la FIFA »  moins de quatre semaines après avoir participé à la Coupe du Monde, « ce qui les prive d’une pause suffisante ».

Le syndicat explique que « les joueurs subissent trop de pression, pris entre les besoins de leur club et leur bien-être personnel » bien que la FIFPro « comprenne les implications financières de la Ligue des champions de l’UEFA et de l’UEFA Europa League pour les clubs. »

La santé de ces joueurs est mise en danger en raison d’un calendrier de matches aussi encombré.

Communiqué de la FIFPro

Exemples concrets : Arnor Traustasson, international suédois, disputait le premier tour préliminaire de la Ligue des champions le 10 juillet, soit cinq jours avant la finale de la Coupe du Monde et seulement trois jours après l’élimination de la Suède par l’Angleterre. 

En se basant sur sa propre étude, la FIFPro estime qu’il est nécessaire d’avoir une pause d’au-moins quatre semaines entre « la fin d’une saison et le début de la pré-saison suivante. » Un temps suffisant pour les joueurs internationaux de se « régénérer physiquement et mentalement. »

Des avis plus que partagés

Pas sûr pour autant que ces recommandations soient bien suivies par les instances du football. D’abord, parce que les joueurs restent dépositaires du spectacle. Et ce dernier ne peut s’arrêter trop longtemps.

De même, quelques voix s’élèvent dans le milieu pro afin de critiquer ces avancées. L’entraîneur portugais de Manchester United, José Mourinho, estime que « les joueurs de [son] équipe qui ont disputé la Coupe du monde devraient songer à raccourcir leurs vacances pour aider l’équipe épuisée, et pour préparer le début de la saison de Premier League. »

Quant aux récents champions du Monde tricolores, ils sont encore tous en vacances. Laissons-les encore profiter un peu…

Recommandations de l’étude de la FIFPro

Le syndicat fourni aussi plusieurs recommandations à appliquer tout au long des saisons pour garantir l’intégrité des joueurs. Ainsi, le syndicat propose que les joueurs disposent d’au-moins 72h de repos entre deux matchs, qu’un repos extraordinaire leur soit accordé lorsqu’ils traversent trois fuseaux horaires et qu’une période de repos de 10 à 14 jours soit proposée par les clubs en milieu de saison. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
La Sécurité Sociale rembourse…un pain brioché

La Sécurité Sociale rembourse un pain brioché vendu en pharmacie et conçu pour maintenir la masse musculaire des séniors et...

Fermer