La productivité n’augmente plus en France

Un article de l’INSEE rapporte que la productivité en France est en pleine stagnation. Elle a été observée dans les années 2000, notamment comme un effet lié à la crise économique.

Un ralentissement de la productivité en France s’observe depuis les années 2000. C’est le sujet d’un article publié par l’INSEE, qui met en évidence des ruptures à la baisse des tendances de productivité du travail et de la productivité globale. L’article revient sur la constatation de cette baisse et l’explique, à l’aide des données macroéconomiques (inflation, croissance…) et des données d’entreprises.

Des ruptures de productivité et une croissance nulle

L’étude explique par différents encadrés le détail des étapes pour la réalisation de cette étude. Il y a les indicateurs de productivités utilisés pour s’assurer de la baisse de de production en France, la mobilisation des bases de données macroéconomiques et d’entreprises, qui mènent à la détection des ruptures de productivité et une croissance nulle à partir des années 2000.

Quatre interprétations pour comprendre ce ralentissement

Ce ralentissement avéré de la productivité en France porte ses gains à des niveaux historiquement bas, constate l’INSEE. S’en suit l’exposition de schémas explicatifs quant aux données exploitées. L’article propose quatre interprétations pour expliquer ce ralentissement. Les plus importantes concernent le domaine de la technologie, avec un essoufflement de la contribution du progrès technologique à la croissance de la productivité, et le ralentissement de la diffusion des technologies entre les entreprises.

La productivité est la source principale des gains de PIB par habitant et donc de l’augmentation du niveau de vie moyen d’une population. Mais cette baisse durable constatée par l’INSEE sur la production française peut mettre à mal l’amélioration du niveau de vie des français.

Sur la dernière sous‑période, c’est‑à‑dire depuis le début des années 2000, la progression de la productivité est historiquement très faible. La croissance annuelle moyenne des deux indicateurs de PGF (productivité globale des facteurs) serait presque nulle (0.1 %), tandis que celle des deux indicateurs de productivité du travail ne serait que d’environ 0.5 % par an.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
La France améliore les soins palliatifs

Chaque année, entre 150 000 et 200 000 personnes ont accès aux soins palliatifs. Cependant, une part encore trop importante...

Fermer