Rapport OIT : les retraités sont les plus protégés mais leurs pensions baissent

Alors que moins de 40% de la population mondiale possède une couverture chômage, le rapport publié par l'OIT nous apprend aussi que les personnes âgées sont les mieux loties en en termes de protection sociale. Mais les mesures d'assainissement font aussi réduire les pensions.

Dans le monde, les personnes âgées sont celles qui ont un meilleur accès à la protection sociale. 67,9% d'entre elles  bénéficient d'au moins une prestation, dépassant largement tous les groupes de population. Le développement de la pension non contributive a contribué à améliorer leur protection alors que les mesures d'assainissement budgétaires jouent considérablement sur les prestations de retraite.

La pension non contributive réduit les inégalités entre hommes et femmes

Si les personnes âgés sont les mieux loties en termes de protection sociale, cela s'explique par l'importance croissante des régimes de pension contributifs et non contributifs (voir encadré ci-contre) dans de nombreux pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire. Et si le pension non contributive permet de développer l'accès à la protection sociale, elle permet aussi de combler l'écart de couverture entre les hommes et les femmes, même si encore une fois, des écarts considérables sont à noter entre certaines régions.

Comme le montre le graphique ci-dessus, en Thaïlande, 84,6% des femmes et 77,9% des hommes perçoivent une pension de vieillesse. Des inégalités persistent encore comme en Croatie ou les hommes touchent plus que les femmes, alors qu'en Azerbaïjan c'est la situation inverse. Les pays européens montrent une parfaite équité dans leur système de pension, alors que la retraite est un sujet sensible actuellement en France, avec la réforme prévue pour 2019.

L'assainissement budgétaire à double tranchant

Mais l'OIT constate que les tendances évoluent dans des directions différentes. Dans certains cas, les régimes de pension améliorent le niveau des prestations alors que dans d'autres cas, les prestations de retraite sont réduites. Cela serait dû à des récentes tendances en matière d'assainissement budgétaire (mesures adoptées pour réduire les déficits et la dette publique).

L'OIT a enregistré 25 cas de réforme qui ont entraîné notamment une diminution des prestations de retraites. Des pays comme le Brésil, le Maroc, l'Italie, la Norvège, ont récemment annoncé des réformes pour ajuster les politiques d'âge de la retraite ou les conditions d'admissibilité.

En moyenne, les dépenses allouées aux prestations pour les personnes âgées représentent 6,% du PIB. C'est beaucoup moins que le pourcentage de PIB destiné aux allocations familiales, situé à une moyenne mondiale de 1,1%.

Au niveau mondial, la population couverte par au moins une prestation de protection sociale s'élève à 45,2%. Si l'on examine les pourcentages par groupes de population, les personnes âgées explosent ce pourcentage avec 67,9%, devançant de plus de 25% les mères avec nouveau-nés, protégés à 41,1% seulement.

 La pension contributive est destinée à celles et ceux qui ont atteint l’âge de 65 ans et ont acquitté les cotisations dues au titre de leur activité professionnelle. La pension non contributive est aux personnes de plus de 65 ans qui n'ont pas ou insuffisamment cotisé.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
OIT
L’OIT met en garde la France sur la prochaine réforme des retraites

L'Organisation Internationale du Travail distingue les pays développés des pays en voie de développement lorsqu'elle dresse le bilan des mesures...

Fermer