Retrouvez la conférence de presse Poutine-Macron

Emmanuel Macron a reçu Vladimir Poutine hier à Versailles. Les deux hommes ont partagé une conférence de presse qui marque un point de départ important sur la façon dont le Président français envisage les relations avec la Russie. 

Poutine face à Macron

Il n’est pas inutile de s’arrêter sur cette grand-messe, en laissant de côté les éléments polémiques que la presse subventionnée a relevés. Sur le fond, Emmanuel Macron a surtout posé le principe selon lequel aucun grand dossier international ne peut être traité sans la Russie. Cette concession importante lâchée d’emblée par la France sans contrepartie devrait faire plaisir au président russe.

Elle marque en tout cas une évolution importante dans une logique où, depuis plusieurs années, la France (spécialement sous Hollande) tend à minorer ses relations avec la Russie et à diaboliser le président Poutine lui-même.

Pour la forme, Emmanuel Macron a jugé nécessaire – et c’est une chose positive – d’énoncer les « revendications » de la France dans ses relations avec la Russie. Celles-ci portaient notamment sur le respect des droits de l’Homme ou des minorités.

Pour le reste, les sujets franco-russes sont loin d’être épuisés. En dehors d’une déclaration commune sur la lutte contre le terrorisme et l’expression d’une volonté d’intensifier les relations bilatérales, peu de résultats concrets émergent de la rencontre. Il est bien entendu un peu tôt pour le regretter. Il n’est en revanche pas exclu que Poutine soit plus demandeur que Macron de résultats rapides dans cette coopération.

 


Conférence de presse conjointe avec M… par elysee

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
La Commission veut renforcer la protection des consommateurs

La Commission Européenne annonce son intention de renforcer la protection des consommateurs, notamment sur Internet. Les entreprises seraient particulièrement pénalisées....

Fermer