Rhône : un élu propose un fichage ethnique des habitants des logements sociaux

Lors d’un conseil municipal, Mourad Ben Driss a expliqué vouloir instaurer un fichage ethnique des habitants de logements sociaux. Une pratique illégale mais que l’élu a défendu en affirmant qu’elle servirait à montrer les discriminations dont sont victimes ces habitants.

On paierait cher pour voir la tête de tous les élus vaudais lorsque l’on de leur camarade a expliqué, durant un conseil municipal, vouloir procéder au fichage de toutes les personnes qui résidaient dans des logements sociaux. Plus encore lorsque ce dernier expliquait que cette opération devait se baser sur des critères ethniques.

« Montrer la discrimination dont sont victimes certaines personnes »

Au détour d’une délibération sur le logement social, qui composent près de 58% des logements à Vaulx-en-Velin, Mourad Ben Driss a tout bonnement réclamer un fichage des habitants des actuels logements sociaux de la commune de l’Est lyonnais. Une démarche qui a surpris l’auditoire.

D’autant que l’élu, qui fait parti du groupe Choisir Ensemble, a précisé que ce fichage devrait se baser sur des critères ethniques. Une procédure qui totalement interdite par la loi.

Mais Mourad Ben Driss s’est défendu de tout mesure discriminatoire en affirmant que la mise en place d’un tel fichage visait à « montrer la discrimination dont sont victimes certaines personnes. »

De son côté, la maire PS de Vaulx-en-Velin Hélène Geoffroy n’a pas préféré répondre à sa demande. En somme, elle ne l’accepte pas ni ne la refuse. Elle conseilla simplement à l’élu de directement s’adresser à la député de la circonscription, à savoir Anissa Khedher (LREM).

Comme le confie Les Echos, en 2017, la ville de Vaulx-en-Velin, qui connu les premières émeutes d’octobre 1990, dispose d’un taux de chômage de 40%. De son côté, la maire PS tente de ralentir les constructions de logements sociaux afin que le taux annuel n’excède pas les 20%. L’objectif à long terme est que la ville ne soit composée que de 50% de logement sociaux, un objectif fixé pour 2023-2024.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Réforme des retraites : quels points d’accord entre le gouvernement et les syndicats ?

Il y a une semaine, le gouvernement présentait aux partenaires sociaux les grandes lignes de sa future réforme des retraites....

Fermer