RSI: cette épine dans le pied qui piquera tout de suite le prochain président

L’actualité du RSI sera sans doute l’une des premières à s’imposer au prochain président de la République. On notera encore deux informations qui en illustrent l’acuité.

Une bombe contre les locaux du RSI à Bastia

Vendredi soir, une bombe a explosé dans le hall d’entrée du RSI de Bastia. Corse-Matin relate les faits de cette façon:

La charge explosive de 6 kg environ a été placée devant la porte d’entrée des bureaux du RSI situés dans le quartier du Macchione à Lupino.

C’est un extincteur qui a été utilisé pour recueillir l’engin explosif. L’explosion qui n’a pas fait de blessé a soufflé la porte d’entrée et a très peu endommagé le hall.

Opération escargot en Touraine

Des artisans ont par ailleurs organisé une opération escargot sur la rocade de Tours. Elle est rapportée par France Bleu de la façon suivante:

Leur colère est dirigée contre le RSI, le Régime Social des Indépendants qui représente pour eux des charges insupportables. C’est une action d’artisans indépendants et non syndiqués. Philippe est un artisan du Sud de l’Indre-et-Loire, et il estime que le RSI tue les petites entreprises.

J’ai une collègue qui s’est installée depuis 1 mois et demi, et on lui demande déjà 3000 euros de charge

Avec le RSI selon lui, pas moyens de discuter. Vous recevez un papier et vous devez payer la somme qui est indiquée. Ces gens là ne savent même plus comment arrive à calculer les charges. On arrive pas à s’en sortir, d’où cette opération.

Il nous reste plus rien. Et quand vous avez trop donné, il ne vous rembourse rien

 

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Le pacte de stabilité que le prochain Président devra respecter

Le gouvernement a récemment actualisé son pacte de stabilité des finances publiques, qui détermine la pression fiscale pour les années...

Fermer